Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Grenoble sert déjà des repas végétariens dans ses cantines scolaires

mercredi 13 décembre 2017 à 12:43 Par Véronique Saviuc, France Bleu Isère et France Bleu

"Moi, je mange végétarien à la cantine" pourraient chanter les enfants des écoles de Grenoble. Quand Nicolas Hulot voudrait qu'on serve au moins un repas sans viande par semaine dans les restaurants scolaires, Grenoble s'y est déjà mis depuis novembre et cela plait aux jeunes convives !

Des coquillettes et des galettes au menu  végétarien de la cantine du Jardin de Ville à Grenoble
Des coquillettes et des galettes au menu végétarien de la cantine du Jardin de Ville à Grenoble -

Grenoble

Servir au moins un repas sans viande par semaine dans les cantines pour les enfants, c'est ce que souhaite mettre en place "prochainement" Nicolas Hulot. Pour  le Ministre de la Transition Écologique, c'est "une affaire d'éducation".  

A Grenoble, on n'a pas attendu les recommandations ministérielles pour s'y mettre. Depuis le mois de novembre, les cantines servent  un à deux repas végétariens par semaine aux élèves des écoles. Une nouvelle orientation qui s'ajoute aux 50 % de composantes bio et locales de la nourriture déjà fournie aux enfants.  

Reportage à la cantine du Jardin de Ville à Grenoble

Bien sûr, les repas sont établis par des diététiciens pour qu'ils soient équilibrés, notamment en protéines. Le prix des repas n'est ni plus, ni moins élevé pour les familles.  Car c'est la viande qui coûte le plus cher dans un repas et elle est souvent  gaspillée. Dans un repas végétarien, elle peut être remplacée par des ingrédients bios et locaux au prix plus élevé. 

"C'est meilleur pour la santé, pour la planète et pas plus cher !" Salima Djidel conseillère municipale déléguée à la restauration à Grenoble

A la cantine de l'école du Jardin de Ville à Grenoble, depuis novembre, des menus sans viande sont servis deux fois par semaine ? Une centaine d'enfants y déjeunent tous les jours, ils y trouvent donc des repas végétariens composés déjà à moitié par des produits bios et locaux. Et ils aiment ce qu'ils mangent !

"Miam, les coquillettes et les galettes à la mozarella" disent les enfants

Autre avantage des repas végétariens, les douze enfants de la cantine du Jardin de Ville qui ne mangent jamais de viande partagent deux jours par semaine  le même repas que les copains.

Les enfants étaient contents de parler de leur menu sans viande au micro de France Bleu Isère - Aucun(e)
Les enfants étaient contents de parler de leur menu sans viande au micro de France Bleu Isère