Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Grève chez les professeurs de l'enseignement professionnel

mercredi 26 septembre 2018 à 18:40 Par Romain Chevalier, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Huit syndicats appellent à la grève dans les lycées professionnels, jeudi 27 septembre, pour dénoncer la réforme de la formation professionnelle. Selon eux, elle va détruire des emplois et entraver la réussite des élèves. L'intersyndicale se réunit devant le rectorat de Rouen à 11h .

16 216 élèves sont en formation professionnelle en Seine-Maritime et dans l'Eure.
16 216 élèves sont en formation professionnelle en Seine-Maritime et dans l'Eure. © Radio France - Jean-François Fernandez

Rouen, France

La colère gronde chez les représentants de l'enseignement professionnel. Réuni en intersyndicale, huit syndicats en appel à la mobilisation dans les 28 lycées professionnels de Seine-Maritime et de l'Eure. Les syndicats ont prévu de manifester, jeudi 27 septembre à 11 heures, devant le rectorat de Rouen, contre la réforme de la formation professionnelle. 

Une seconde plus générale

Portée par le ministre de l'Éducation, Jean-Michel Blanquer, cette réforme s'appuie sur plusieurs leviers notamment une Seconde plus générale. Cette classe restera une Seconde professionnelle mais la formation y sera moins spécialisée

Lors de cette première année, l’élève suivra une formation par famille de métiers (par exemple le bâtiment), avant de se spécialiser l'année suivante. "Avec cette nouvelle formule, les élèves vont encore perdre une année puisqu'ils ne choisiront qu'en première leur spécialisation" déplore Agnès Bonvalet, secrétaire académique du SNUEP-FSU (syndicat national unitaire de l'enseignement professionnel).  

Diminution des heures de cours

Dans toutes les disciplines, les élèves de l'enseignement professionnel auront également moins d'heure de cours. Il s'agit d'une diminution de 13% pour les bac professionnel et une réduction de 18% en CAP. "En mathématiques-sciences, nous allons perdre 16% de nos horaires sur les trois ans de formation. C'est énorme !", regrette Agnès Bonvalet, professeur dans cette discipline. 

Pourtant, les enseignants mettent à profit ce temps-là pour remotiver les élèves et leur redonner confiance. Des élèves qui se trouvent souvent en difficulté quand ils arrivent dans cette voie professionnelle. "Avec ces mesures, ça risque d'être _très compliqué pour les lycéens qui veulent faire un BTS, puisqu'en BTS il faut un niveau d'enseignement général assez élevé et là ils ne l'auront plus_", précise Agnès Bonvalet, secrétaire académique du SNUEP-FSU.

Suppression de postes

D'après les syndicats du secteur, la diminution du nombre d'heures entraînera forcément une suppression de postes du côté des enseignants. Selon Agnès Bonvalet, près de 900 postes pourraient disparaître dans toute la France : "Avec le passage du bac pro de 4 à 3 ans, beaucoup de postes ont été supprimés et là avec cette réforme nous allons encore en perdre énormément", redoute Agnès Bonvalet, secrétaire académique du SNUEP-FSU. 

S'ajoute à cela des classes souvent surchargées, entre 30 et 35 élèves par classe, ce qui complique déjà la situation. "Avec des profs encore en moins, ça va être de plus en plus compliqué", indique Agnès Bonvalet. 

Le projet de réforme de l'enseignement professionnel sera présenté le 10 octobre 2018 au conseil supérieur de l'éducation. La filière professionnelle compte 700.000 élèves en France dont 16.216 en Seine-Maritime et dans l'Eure.