Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : neuf départements en vigilance rouge, 53 en orange
Dossier : La réforme des retraites

Grève contre la réforme des retraites : les syndicats prêts à relancer la mobilisation, après les fêtes

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

La trêve n'a pas eu lieu. Mais ces quinze derniers jours, période de fêtes oblige, la mobilisation a faibli contre la réforme des retraites. "C'est pour mieux repartir", promettent les syndicats qui annoncent deux journées d'action la semaine prochaine.

Des militants sont restés mobilisés contre la réforme des retraites, pendant les fêtes de fin d'année, avant de redonner un coup d'accélérateur à la rentrée.
Des militants sont restés mobilisés contre la réforme des retraites, pendant les fêtes de fin d'année, avant de redonner un coup d'accélérateur à la rentrée. © Radio France - Florence Gotschaux

Une vingtaine de militants de la CGT et de la FSU se sont rassemblés devant la gare de Valence ville, ce vendredi matin, contre la réforme des retraites. 

Pendant ces vacances de fin d'année, ils se sont retrouvés sur le parvis de la gare trois fois par semaine, pour distribuer des tracts aux passants. Ils ont sorti la sono et les drapeaux pour se rendre bien visibles et marquer les esprits.
Car même pendant les vacances "on ne lâche rien", résume Jean-Louis Mollard, le secrétaire départemental du syndicat enseignant, la FSU 26, qui achève quinze jours de vacances scolaires. "En vacances mais mobilisés... en vacances ET mobilisés! Nous avions dit que nous n'allions pas laisser tomber la pression, c'est ce que nous avons fait, avec nos moyens, certes modestes, mais ça laisse dans la tête de tous nos collègues qu'à la rentrée il faut reprendre très activement la mobilisation".

"Il faut occuper le terrain", confirme Bernard Terrasse, le secrétaire départemental de la CGT de la Drôme. "Il faut montrer qu'on croit en nos revendications et l'objectif c'est bien le retrait de ce projet de retraite à points".

Les cheminots attendent du renfort

Ces quinze derniers jours, c'est sur les cheminots que reposait essentiellement la grève. Pas facile de tenir pour tout le monde, explique Alexandre Garayt, secrétaire cheminots CGT de Valence. "Le taux de grévistes a baissé mais il ne peut pas rester stable sur une durée aussi longue. _Maintenant, on va remobiliser sur des temps forts_. Le 9 sera une grosse journée".

L'intersyndicale appelle en effet à une journée de mobilisation le jeudi 9 janvier, puis à une seconde le samedi 11. D'ici là, les enseignants auront repris les cours... et les assemblées générales. 

Mais il faut aussi que les salariés du privé se mobilisent, estime Gérard Ponson, militant CGT retraité de l'usine Solystic. "Il faut qu'on persuade les salariés dans les entreprises... qu'on leur demande quelle vie ils veulent pour demain. Ce ne sont pas les cheminots tous seuls qui vont y arriver. Il faut que tout le monde s'y mette".

Avant la journée du 9 janvier, de nouvelles réunions de concertation ont lieu avec le gouvernement mardi 7 janvier, mais les syndicats n'en attendent pas grand chose.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess