Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Grève des audiences au conseil des Prud'hommes d'Avignon

lundi 3 décembre 2018 à 13:55 Par Daniel Morin, France Bleu Vaucluse

Le Conseil des Prud’hommes d'Avignon est confronté à une grève des audiences depuis ce lundi et pour toute la semaine. Les conseillers prud’hommaux CGT et FO dénoncent le manque de personnel et s'inquiètent pour l'avenir de l'institution à moyen terme.

Les dossiers s'entassent sur les bureaux des greffiers par manque de personnel.
Les dossiers s'entassent sur les bureaux des greffiers par manque de personnel. © Radio France - Daniel Morin

Avignon, France

Les conseillers prud'hommaux d'Avignon en ont "ras-le-bol" et ils ont choisi de l'exprimer en entamant une grève des audiences jusqu'à la fin de la semaine. Les raisons de la colère tiennent en quelques chiffres : il manque deux greffiers sur trois et un poste d'adjoint sur deux a été supprimé ! En temps normal, l'effectif est de six agents. "On en est loin aujourd'hui" déplorent les syndicats CGT et FO qui ont donc lancé cet appel à la grève, soutenus par l'ordre des avocats du barreau d'Avignon. 

Les dossiers s'entassent et les retards s'accumulent 

Les conséquences du sous-effectif sont bien visibles dans les bureaux des greffiers : les dossiers en attente de vérifications et de relectures s'entassent par dizaines. Du coup, les délais d'attente des jugements s'allongent pour les justiciables malgré des outils informatiques performants qui ont permis, par le passé, de gagner en rapidité d'exécution. Les moyens humains restent indispensables, rappellent les conseillers prud'hommaux, inquiets pour l'avenir de l'institution : "Nous sommes amenés à disparaître à moyen terme", craignent-ils. 

André Saliba président du conseil des Prud'hommes d'Avignon : "d'ici quelques années, nous disparaîtrons"

Christiane Imbert-Gargiulo présidente du conseil de l'Ordre des avocats du Barreau d'Avignon : "il y a une volonté délibérée de déshabiller la justice prud'homale"

En grève des audiences, le conseil des Prudhommes d'Avignon réclame des moyens pour travailler normalement   - Radio France
En grève des audiences, le conseil des Prudhommes d'Avignon réclame des moyens pour travailler normalement © Radio France - Daniel Morin