Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Grève des avocats à Bourges : "On a un véritable blocage de la justice", s'inquiète le président du tribunal

-
Par , , France Bleu Berry

Les avocats du barreau de Bourges en sont à leur septième semaine de grève contre la réforme des retraites. Un mouvement exceptionnel par sa durée et par ses conséquences. Le président du tribunal judiciaire de Bourges s'inquiète de l'explosion des délais pour traiter les dossiers.

Les avocats du barreau de Bourges ont participé à la manifestation
Les avocats du barreau de Bourges ont participé à la manifestation © Radio France - Michel Benoit

Ce sont peut-être eux qui sont désormais les plus actifs contre la réforme des retraites : les avocats poursuivent leur mouvement national de contestation. Au barreau de Bourges, on en est déjà à la septième semaine de grève pour dire non à ce projet de loi, examiné depuis lundi à l'Assemblée nationale. Les avocats craignent une double peine, à savoir une baisse de leurs pensions de retraites et une forte augmentation de leurs cotisations.

Une grève aux conséquences lourdes sur les délais

Depuis sept semaines, la majorité des affaires sont donc renvoyées. Petit à petit, les dossiers vont donc s'accumuler. Et cela va avoir des conséquences sur le délai de traitement des dossiers judiciaires. "C'est une grève qui dure depuis très longtemps, historique et exceptionnelle. Elle créé des problèmes très importants car elle est de nature à retarder le règlement de très nombreux contentieux. Elle impacte durablement toutes les juridictions. La plupart des dossiers sont renvoyés", explique Yves-Armand Frassati, président du tribunal judiciaire de Bourges, invité de France Bleu Berry ce mardi. 

C'est une vraie préoccupation de la part de l'ensemble des acteurs de la justice

Le travail de la justice est déjà rendu difficile par des moyens humains et financiers limités. Cette grève n'arrange donc pas la situation, selon le président du tribunal de Bourges. "Avec la judiciarisation croissante de la société, on est soumis à un traitement de masse des affaires. Nous sommes en situation d'hypothéquer l'avenir pour un temps qui peut être important, qui durera au moins plusieurs mois et qui pourra aller au-delà de l'été. C'est quelque chose qui est très inquiétant", estime-t-il, sur l'antenne de France Bleu Berry.

Les avocats assurent de leur côté que leur mouvement de grève est compris par les justiciables. Un avis que ne partage pas forcément Yves-Armand Frassati. "Je pense qu'on est quand même dans des situations qui posent problème individuellement. On a un véritable blocage de la justice. On est en train d'aggraver des situations individuelles qui sont déjà difficiles. On ne va jamais en justice pour s'amuser. C'est toujours un moment délicat. On peut supposer que ça touche profondément les justiciables. Le mouvement finira bien par s'arrêter, la justice reprendra sa marche mais la machine sera sans doute grippée", s'inquiète le président du tribunal judiciaire de Bourges.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu