Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Grève des cantines à Marseille : les parents d'élèves excédés

dimanche 24 juin 2018 à 20:03 Par Elodie Rabelle, France Bleu Provence

Depuis une semaine, 278 cantines sont fermées dans les écoles publiques de Marseille. Dans le viseur des syndicats : les conditions de travail. Le mouvement pourrait continuer jusqu'à la fin de l'année... ce qui met à mal les parents des élèves qui peinent à s'organiser.

Pas de cantine dans presque 300 écoles marseillaises ce mardi.
Pas de cantine dans presque 300 écoles marseillaises ce mardi. © Radio France - Tony Selliez

Marseille, France

Selon la mairie, 278 écoles publiques marseillaises n'assurent plus le service de cantines. Depuis une semaine, les agents de cantines, les "tatas", sont en grève, au grand dam des parents qui se sentent "pris en otage". Donner des temps complet aux personnes à mi-temps, donner des jours de récupération gelés depuis le mois de février : les revendications sont comprises par les parents d'élèves mais les méthodes de contestation ne sont pas forcément approuvées, comme l'explique Sylvie : "Tout change dans tous les boulots, mais c'est pas pour ça qu'on va gêner les autres personnes. Ils pourraient au moins régler ça en interne, ou assurer des permanences, mais là il n'y a même pas de pique-nique, on est prévenu du jour au lendemain." 

Vacances anticipées pour les enfants, galère pour les parents 

Si le syndicat Force Ouvrière s'est retiré, la CGT, l'Unsa et la FSU veulent continuer la grève. Les cantines pourraient donc rester fermées jusqu'à la fin de l'année scolaire,dans deux semaines. 

Alors les parents d'élèves ne pouvant plus justifier leurs allers-retours entre leur lieu de travail et l'école ont une solution toute trouvée : les vacances commenceront dès lundi pour leurs enfants."Pour eux, ce sont des vacances anticipées, sourit Emily, maman de deux enfants. Pour nous c'est galère anticipée, on va devoir les faire garder par des amis ou les grands-parents."