Éducation

Grève des enseignants : 15,8% de grévistes selon le ministère, un tiers selon les syndicats

Par Julien Baldacchino, France Bleu jeudi 17 septembre 2015 à 12:01

Une manifestation d'enseignants à Lyon, en juin dernier
Une manifestation d'enseignants à Lyon, en juin dernier © Max PPP

Ce jeudi, les syndicats ont appelé à une troisième journée de mobilisation contre la réforme des collèges qui doit entrer en vigueur en 2016. Selon les chiffres donnés à la mi-journée par le ministère, moins d'un enseignant sur six est gréviste, contre un sur trois selon le syndicat majoritaire.

La troisième journée de mobilisation intersyndicale contre la réforme des collèges a réuni quelque 15,8% de grévistes parmi les enseignants des collèges publics, ce jeudi, selon les chiffres donnés par le ministère de l'Education nationale. Le Snes, syndicat majoritaire, revendiquait pour sa part un tiers d'enseignants absents des salles de classes, en se basant sur les chiffres de 800 établissements scolaires.  

A LIRE AUSSI : Réforme des collèges : première grève de l'année pour les enseignants ce jeudi

C'est plus que la précédente journée de grève, en juin dernier, qui avait réuni 11,9% de grévistes selon le ministère (trois fois plus selon le principal syndicat, le Snes). Mais beaucoup moins que la première journée au cours de laquelle les syndicats avaient appelé à faire grève contre cette réforme, qui avait compté 27,6% de grévistes selon les chiffres officiels. 

La réforme "s'appliquera", maintient la ministre

Plusieurs rassemblements ont eu lieu, ou sont prévus dans l'après-midi, à Paris et en régions. Cette journée fait figure de premier "test" après la rentrée pour les syndicats, et avant une manifestation prévue le 10 octobre à Paris à l'appel du Snalc, un syndicat minoritaire mais très farouchement opposé à la réforme, et auquel pourraient se rallier d'autres syndicats.

Le Snes, majoritaire, réclame une modification des textes, qui prévoient plus d'autonomie pour chaque établissement scolaire et une plus grande interdisciplinarité. Mais ceux-ci sont d'ores et déjà adoptés et publiés au Journal Officiel. La ministre de l'Education nationale, Najat-Vallaud Belkacem, assure que "la réforme a été adoptée et elle s'appliquera". 

A LIRE AUSSI : à Pau, une prof de Latin dans la rue pour défendre sa matière