Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Mouvement de grève contre la réforme des retraites

Grève du 5 décembre : les syndicats espèrent une mobilisation importante dans le privé en Occitanie

-
Par , France Bleu Occitanie

Les syndicats tentent de mobiliser dans le privé pour la journée d'actions du 5 décembre. Des appels à la grève ont été lancés dans la plupart des grosses entreprises de la région.

Des appels à la grève ont été lancés dans de nombreuses entreprises privées
Des appels à la grève ont été lancés dans de nombreuses entreprises privées © Radio France - Pascal LEOPOLD/MAXPPP

Occitanie, France

La grève contre la réforme des retraites se prépare. Le secteur public devrait être fortement impacté. Des perturbations sont à prévoir dans les établissements scolaires, à la SNCF, chez Tisséo. Mais le privé n'est pas à exclure. Des appels à la grève ont été lancés dans de nombreuses entreprises de notre région, chez le groupe Pierre Fabre, à Latécoère, chez Thalès à Toulouse ou à l'usine Bosch à Rodez, par exemple. Du côté d'Airbus et de Continental à Foix, c'est un appel au débrayage qui a été lancé.

Des salariés qui vont faire grève pour la première fois 

La mobilisation devrait rester loin des grandes grèves comme celle de 95. Les préavis sont d'un jour. Les syndicats le reconnaissent, ils ont peu de moyens dans le privé pour durer surtout que les fêtes de fin d'année approchent.

Ils sentent cependant que les salariés sont en colère et qu'ils veulent se faire entendre. "Il y a beaucoup de collègues qui viennent nous voir pour nous demander comment participer à la manifestion, comment se mettre en grève", constate Florent Coste, secrétaire du syndicat CGT à Latécoère. "Je pense que les salariés y croient. Ils ont le sentiment que les choses peuvent bouger" constate-t-il pour justifier ce regain de mobilisation dans le privé.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu