Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Grève du zèle des policiers à l'aéroport de Bordeaux-Mérignac : avions retardés

vendredi 1 juin 2018 à 14:07 Par Stéphanie Brossard, France Bleu Gironde

Ils ne sont pas assez pour assurer le contrôle d'identité des passagers alors que le trafic de l'aéroport de Bordeaux Mérignac explose. Les policiers de la PAF réclament des renforts, et ont pratiqué une grève du zèle ce vendredi matin.

Grève du zèle des policiers de la PAF à l'aéroport de Bordeaux-Mérignac
Grève du zèle des policiers de la PAF à l'aéroport de Bordeaux-Mérignac © Radio France - Stéphanie Brossard

Au lieu de simplement scanner et vérifier les cartes d'identité et passeports, les policiers de la PAF (Police de l'air et des frontières) ont appliqué ce vendredi matin, un strict et précis contrôles de tous les passagers avant l'embarquement à l'aéroport de Bordeaux-Mérignac, avec quelques questions complémentaires (destination, adresse de domicile et éventuellement de travail etc..). Une grève du zèle qui a ralenti la cadence et allonger les files d'attente. Selon le syndicat Alliance, une dizaine de vols a été retardé de 50 minutes en raison de cette opération. L'aéroport explique de son côté, que certaines compagnies low-cost (avec des temps de rotation limitées) ont menacé de partir sans les passagers.

19 postes à tenir mais 17 policiers

Motif de la colère : le nombre de fonctionnaires de la PAF, qui ne suit pas l'évolution du trafic de l'aéroport de Bordeaux Mérignac. Le nombre de passagers a doublé (3,4 millions en 2010, à 6,7 millions en 2017), alors que le nombre de policiers de la PAF affectés à l'aéroport est passé de 39 à 43 depuis 2015, avec en prime, le contexte terroriste post-attentats de Paris. "C'est simple", explique Eric Marrocq secrétaire régional du syndicat Alliance "chaque jour, il y a 19 postes de contrôles à tenir, et les policiers, suivant les plannings (de 6h à 23h), ne sont pas plus de 17 à la fois". Alliance réclame donc 20 fonctionnaires supplémentaires. "Nos collègues n'en peuvent plus, obligés de rallonger leur vacation ou de renoncer à leurs vacances parfois".

Autres actions pour les départs en vacances de l'été ?

Après une rencontre avec la direction de l'aéroport, Alliance espère que ce qui a été dit pourra se réaliser, pour soulager les fonctionnaires : "équiper les terminaux, d'ici à 2021, de 25 sas de sécurité biométrique (à reconnaissance faciale) comme ça existe déjà à Paris Marseille et Lyon. Un investissement estimé à 75 000 euros par appareil à la charge de l'aéroport".

D'ici là, le syndicat Alliance explique que si la direction de la police nationale ne fait pas un geste avec des renforts d'effectifs, d'autres actions coup de poing, de zèle des contrôles, auront lieu, "pour les départs en vacances de l'été"