Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Pau : entre 1.500 et 3.000 gilets jaunes et syndicalistes pour la première manifestation commune

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Béarn

Entre 1.500 personnes selon la police, et 3.000 selon les syndicats, ont marché à Pau ce mardi 5 février. Une trentaine de gilets jaunes ont ensuite repris le péage de Pau-centre et celui d'Artix. À Tarbes ils étaient environ 2.000 à manifester.

Les syndicats ont mené le cortège palois, suivis par des gilets jaunes.
Les syndicats ont mené le cortège palois, suivis par des gilets jaunes. © Radio France - Evan Lebastard

La pluie ne les a pas découragés. Gilets jaunes et syndicats ont marché ensemble ce mardi à Pau, suite à l'appel national à la grève interprofessionnelle. Ils étaient entre 1.500 selon la police et 3.000 selon les syndicats à avoir marché au départ de la place Verdun. À Tarbes aussi, les gilets jaunes ont marché avec les syndicats. Ils étaient environ 2.000.

Vers 13h, un cortège de gilets jaunes a décidé d'aller au péage de Pau-centre puis à celui d'Artix pour "protester contre la loi anti-casseurs" qui doit être votée aujourd'hui à l'Assemblée nationale. Au péage de Pau-centre, ils ont relevé les barrières et ont bloqué des poids-lourds. À 16h, la situation était revenue à la normale aux deux péages après intervention de la gendarmerie. Les gilets jaunes ont ensuite bloqué le rond-point d'Artix (la sortie d'autoroute) avant de s'en faire déloger.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu