Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Grève illimitée aux urgences du centre hospitalier d’Annecy : "nous sommes à bout de souffle"

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Les syndicats CGT et FO appellent, à compter de ce lundi, à un mouvement de grève illimité aux urgences du centre hospitalier Annecy Genevois (CHANGE). Le personnel demande plus de moyens matériels et humains.

La CGT et FO lancent, à compter de ce lundi matin, une grève illimitée aux urgences du centre hospitalier Annecy Genevois.
La CGT et FO lancent, à compter de ce lundi matin, une grève illimitée aux urgences du centre hospitalier Annecy Genevois. © Radio France - Richard Vivion

Haute-Savoie, France

Le service des urgences du CHANGE enchaine les mouvements sociaux. Après plusieurs matinées de débrayages (9 et 24 mai), les syndicats CGT et FO ont cette fois déposé un préavis de grève illimitée à compter de ce lundi matin. Les urgences du centre hospitalier Annecy Genevois rejoignent ainsi le mouvement national lancé en avril aux hôpitaux de Paris. "Nous ne sommes pas des habitués de ce type d’action, indique une infirmière. Mais là nous sommes surchargés (…) et à bout de souffle." 

On ne demande pas la lune mais des choses qui pour nous sont d’une urgence absolue pour être mieux soignant." - Caroline, infirmière aux urgences du centre hospitalier Annecy Genevois 

ECOUTEZ Caroline, infirmière aux urgences du centre hospitalier Annecy Genevois.

b.a.-ba pour soigner 

Les syndicats demandent plus de moyens humains et des effectifs supplémentaires. "On a besoin du b.a.-ba pour des urgences, insiste l’infirmière. On demande simplement des brancards pour pouvoir allonger les gens, du matériel pour pouvoir les soigner ainsi que la création de trois postes (infirmier, aide-soignante et ambulancier)." La question de la revalorisation salariale est également posée. Les organisations syndicales souhaitent notamment obtenir une prime de 300 euros mensuel pour les agents des urgences et une indemnité de vie chère. 

On accueille des gens en hospitalisation dans des couloirs et des salles de bain. On ne souhaiterait pas ça pour nos familles." - Michel, médecin aux urgences du centre hospitalier Annecy Genevois 

ECOUTEZ Michel, médecin aux urgences du CHANGE, le centre hospitalier Annecy Genevois.

"Suicide collectif aux urgences", manifestation du 24 mai 

"Suicide collectif aux urgences", manifestation du 24 mai. (photo DR)  - Aucun(e)
"Suicide collectif aux urgences", manifestation du 24 mai. (photo DR) -

Le 9 mai dernier, le personnel des urgences du CHANGE s'était déjà mobilisé

Revendications des syndicats CGT et FO pour les urgences du CHANGE (centre hospitalier Annecy Genevois)  

  • Au niveau effectif :

Création d’un poste d’Aide-Soignant, un poste Ambulancier d’accueil, un poste d’IDE

La titularisation des agents contractuels après un an

  • Au niveau du Matériel :

Une accélération de la mise à disposition de nouveaux brancards ainsi que la réparation des anciens

Une augmentation des dotations de petits matériels (urinaux, pieds à perfusion, couvertures, oreillers, etc…)

  • Au niveau des lits :

Plus de lits d’hospitalisation sur l’hôpital pour arrêter de garder les patients stagnants aux urgences faute de place

  • Au niveau sécurité :

Un agent de sécurité 24h/24h aux urgences

  • Au niveau salarial :

Une prime de 300 euros/mois pour tout agent travaillant dans le service des urgences

Revalorisation du travail de nuit

12h de travail payées 12h

Une indemnité de vie chère