Société

Grève à la SNCF : pour les usagers, ce n’est plus tenable

Par Martine Bréson, France Bleu Paris Région mardi 17 juin 2014 à 12:06

ok RER Paris
ok RER Paris © Radio France - Martine Bréson

Septième jour de grève pour les cheminots de la SNCF. Le trafic est fortement impacté. Sur les quais, l’attente est longue et quand un train arrive c’est la ruée. Les voyageurs s’entassent dans les rames et l’énervement est palpable.

Pour ce mardi, la SNCF prévoit 1 train sur 2 en Ile-de-France  en heure de pointe. Certaines lignes sont plus impactées que d’autres par la grève des cheminots.

Pour le RER B par exemple, l’interconnexion est suspendue et la SNCF prévoit 4 trains par heure pour la branche Roissy. Roissy cela veut dire que ce RER est emprunté par ceux qui quittent l’aéroport Paris-Charles de Gaulle avec leurs bagages. Pas facile à vivre quand le RER est bondé pour cause de grève. Si les touristes restent philosophes, les Parisiens, eux, n’en peuvent plus.

Micro-trot RER B

La promesse d’une indemnisation ne séduit pas les voyageurs qui préfèreraient des trains qui fonctionnent correctement.

Son grève remboursement

Le président de la SNCF estime le coût de cette grève à 80 millions d’euros. Les PME franciliennes sont aussi pénalisées. Les salariés des petites et moyennes entreprises, qui ont du mal à se rendre sur leur lieu de travail, qui arrivent en retard et partent plus tôt pour tenter d’avoir un train le soir pour renter chez eux, sont inquiets.

Son grève impact éco

Le débat sur la réforme ferroviaire s’ouvre aujourd’hui mardi à l’Assemblée Nationale. La CGT et SUD rail ont appelé à manifester ce matin près du Palais Bourbon. On saura dans quelques heures si les cheminots reconduisent leur mouvement une journée de plus. 

 

Enrobé grève ambiance RER B