Société

Grippe aviaire : le canard landais fait son retour sur les étals des marchés et chez les professionnels

Par Aurore Jarnoux et Stéphanie Hildenbrandt, France Bleu Gascogne mardi 16 août 2016 à 18:24

Les consommateurs landais vont pouvoir enfin cuisiner à nouveau du canard.
Les consommateurs landais vont pouvoir enfin cuisiner à nouveau du canard. © Radio France - France Bleu

Vous allez enfin pouvoir cuisiner du canard landais ! Après le vide sanitaire imposé aux éleveurs, il revient dans nos assiettes. Les premiers palmipèdes ont été abattus ce mardi dans les Landes. Mais conséquence de la grippe aviaire, les produits sont plus chers.

Cela faisait quatre mois qu'on l'attendait ! Le canard landais est désormais de retour sur les étals des marchés et chez les professionnels du palmipède.

Les producteurs avaient été contraints de vider leurs élevages pour éradiquer l'épidémie de grippe aviaire. Les entreprises de découpe et de transformation avaient complètement stoppé leur activité.

C'est un soulagement, on a enfin l'occasion de refaire notre métier" - Jean Baptiste Gaüzère

L'abattage des canards a repris ce mardi dans le sud-ouest. A Saint-Sever par exemple, à l'entreprise Dubernet, les trente employés ont donc pu reprendre le travail. 800 canards ont été abattus dans l'usine.

Jean-Baptiste Gaüzère, un des gérants de la société landaise, était impatient : "il y a une vraie attente surtout l'été. Quand il n'y a plus de magret sur la plancha, les gens sont un petit peu perdus."

Magret, foie cru et cuisses à griller

Ce mercredi, vous pouvez donc trouver chez vos commerçants favoris tous les produits à base de canard cru : du magret, du foie cru, des cuisses à griller ou à confire. "Ce qu'on ne peut pas encore trouver, ce sont les produits semi-frais, qui nécessitent une fabrication comme le confit sous vide par exemple", explique Jean-Baptiste Gaüzère.

" Aujourd'hui, si vous voulez acheter un foie cru du sud-ouest pour faire une terrine, vous pouvez le faire" - Jean-Baptiste Gaüzère

Les canards ne sont en effet arrivés qu'en début de semaine. "Le temps de les saler, les dessaler, les faire cuire et les mettre sous vide, il faut compter 3-4 jours", précise l'un des gérants de l'usine Dubernet.

Vous devriez donc pouvoir manger à nouveau des cuisses de canard sous vide d'ici la fin de la semaine.

Des prix plus élevés

Mais la grippe aviaire va avoir des conséquences. Les prix vont augmenter.

"Cette hausse est due à la baisse de la quantité de canards produite cette année et puis à toutes les nouvelles normes mises en place par l'Europe et toutes les instances sanitaires pour lutter contre la réapparition de l'influenza", précise Jean-Baptiste Gaüzère.

Chez Dubernet, on parle d'une augmentation de 7 à 25% selon les produits. Mais certains professionnels avancent une hausse plus importante, de 20 à 30 %.