Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Gros malaise à l'EHPAD de Neuville aux Bois

mardi 7 novembre 2017 à 18:36 Par Patricia Pourrez, France Bleu Orléans

Pour la 2ème fois en un mois, une partie des personnels de l'EHPAD de Neuville aux Bois a débrayé ce mardi. Les personnels dénoncent un sous effectif permanent, des arrêts maladie à répétition. Tous ont le sentiment de ne pas s'occuper, comme il faudrait, des 190 résidents.

Le bâtiment principal de l'hopital Pierre Lebrun
Le bâtiment principal de l'hopital Pierre Lebrun © Radio France - Patricia Pourrez

Neuville-aux-Bois, France

A l'appel de la CFDT, une soixantaine d'agents de l'EHPAD de Neuville aux bois, la maison de retraite de l'hopital Pierre Lebrun, a débrayé ce mardi durant un peu plus d'une heure. Infirmières , aides soignantes, simples agents, ils dénoncent tous un malaise grandissant au sein de l'établissement. Il y a 2 ans, l'EHPAD de Neuville avait obtenu 7 postes supplémentaires après négociations avec l'Agence Régionale de Santé et le département. Mais, ça n'a visiblement pas suffi à soulager les équipes. Elles voient arriver des personnes de plus en plus âgées et dépendantes. " On a une charge de travail plus importante" explique Marylin, aide soignante. " On essaie de faire le maximum pour ces personnes mais on n'a pas toujours les moyens ni le temps".

" On rentre chez nous et on a l'impression qu'on fait de la maltraitance

Ces derniers mois, la situation s'est encore dégradée avec une multiplication des arrêts maladie. L'EHPAD de Neuville vient aussi de perdre 3 de ses 11 emplois aidés. " On court partout et on a toujours l'impression de mal faire notre travail" avoue, Anna, agent hospitalier à Neuville depuis plus de 20 ans. " On rentre le soir chez nous et on a l'impression qu'on fait de la maltraitance" ajoute cette salariée. " Dire tout le temps aux résidents, qu'on n'a pas le temps, c'est dur !"

Le témoignage d'Anna qui s'occupe de la toilette et des repas des résidents

Les salariés se sont rassemblés sous les fenêtres de la direction  - Radio France
Les salariés se sont rassemblés sous les fenêtres de la direction © Radio France - Patricia Pourrez

Pour la CFDT, qui a lancé ce mouvement de grogne, il faut que la direction réagisse vite. " Nous, ce qu'on espère, c'est une aide ponctuelle sur la fin de l'année" explique Phillipe Servoin, le délégué CFDT du Centre hospitalier Pierre Lebrun. Pour lui, il y a urgence, " les personnels sont usés et en train de s'écrouler".

Philippe Servoin, Secrétaire CFDT au Centre hospitalier Pierre Lebrun

Le directeur du site, qui a rencontré très brièvement la presse, reconnait que " la situation est tendue mais pas plus que dans les autres Ehpad du Loiret".