Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : Français et Allemands réunis sur le pont de l'amitié à Grosbliederstroff

dimanche 25 novembre 2018 à 20:46 Par Arthur Blanc, France Bleu Lorraine Nord

Les gilets jaunes de Grosbliederstroff ont trouvé la solution pour étendre la mobilisation. Ce dimanche, ils ont impliqué leurs voisins allemands avec lesquels ils ont formé une chaîne humaine sur le pont de l'amitié. Il y avait 160 manifestants dont une trentaine d'Allemands.

160 gilets jaunes des deux côtés de la frontière étaient main dans la main sur le pont de l'amitié.
160 gilets jaunes des deux côtés de la frontière étaient main dans la main sur le pont de l'amitié. © Radio France - Arthur Blanc

Grosbliederstroff, France

Une idée pour étendre le mouvement des gilets jaunes par delà les frontières. Ce dimanche, 160 manifestants se sont réunis autour du pont de l'amitié de Grosbliederstroff, qui fait la frontière avec la commune allemande de Kleinblittersdorf. Après une chaîne humaine, les manifestants ont défilé côté français dans le calme, avant de retraverser le pont et de se regrouper en Allemagne.

Les deux drapeaux flottaient pendant le cortège franco-allemand. - Radio France
Les deux drapeaux flottaient pendant le cortège franco-allemand. © Radio France - Arthur Blanc

Une manifestation qui donne un large sourire à Norbert, habitant de Spicheren qui s'est déplacé pour l'occasion. "J'en ai les larmes aux yeux. C'est une belle preuve de l'amitié solide entre les Français et les Allemands." En début d'après-midi, ils étaient alors 130 Français à voir l'arrivée de gilets jaunes depuis l'autre côté de la frontière.

Pour mobiliser les Allemands, les Français n'ont pas hésité à chanter "Merkel démission" pendant le rassemblement. - Radio France
Pour mobiliser les Allemands, les Français n'ont pas hésité à chanter "Merkel démission" pendant le rassemblement. © Radio France - Arthur Blanc

Les gilets jaunes allemands qui ont fait le déplacement ne regrettent pas car selon eux il est difficile de créer un mouvement de contestation outre-Rhin. "Nous sommes surtout là pour montrer notre soutien aux Français", explique Birgit. Les raisons de la colère sont les mêmes en Allemagne : la hausse des taxes et la baisse du pouvoir d'achat.