Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

A Guéret, la politique de la ville essaie d'impliquer les habitants

mardi 3 novembre 2015 à 17:46 Par Maxime Tellier, France Bleu Creuse

La préfecture de la Creuse a été choisie en juin 2014 pour bénéficier de la politique de la ville ; l'objectif n'est plus seulement d'arroser de subventions les quartiers défavorisés mais aussi d'impliquer les habitants, réunis dans un Conseil citoyen.

Le Conseil citoyen du quartier Albatros a été installé le 2 novembre
Le Conseil citoyen du quartier Albatros a été installé le 2 novembre © Radio France - Maxime Tellier

Guéret, France

Discours du préfet, du président du Grand Guéret et d'une adjointe au maire : l'installation du Conseil citoyen dans le quartier Albatros (voir carte en bas de l'article) ce lundi avait un côté mi solennel, mi bon-enfant. Solennel car les habitants volontaires ont dû sentir le poids des responsabilités s'abattre sur leurs frêles épaules en écoutant les allocutions : "le Conseil citoyen n'est pas une facétie, c'est une volonté d'impliquer le citoyen dans la politique de la ville et de renouvellement urbain et dont l'objectif, je vous le rappelle, est de réduire les inégalités entre territoires ; c'est un projet porté par le gouvernement et le législateur qui ont voulu l'inscrire dans la loi", a de suite précisé le préfet Philippe Chopin, façon de mettre les points sur les "i" et les traits sur les "t".

Mais la réunion avait aussi un côté bon enfant : pot de l'amitié (sans alcool) et petits gâteaux apéritifs à la fin, le tout au milieu des jeux et dessins d'une salle de classe de l'école maternelle Jacques Prévert, où avait lieu l'événement. De quoi peut-être aider à détendre les participants : 8 habitants et 4 associations locales du quartier Albatros qui constituent à présent les membres de ce nouveau Conseil citoyen. Un Conseil dont la première mission est de faire remonter la parole des citoyens, de ceux qu'on entend le moins dans les exercices habituels de concertation publique, notamment les jeunes.

Le préfét de la Creuse Philippe Chopin

Le Conseil citoyen, c'est tout nouveau

L'avenir appartient maintenant aux nouveaux conseillers qui vont devoir se choisir un président, déposer des statuts pour créer une association Loi 1901 et décider de la fréquence à laquelle ils vont se retrouver. Pour les accompagner dans toutes ces démarches, les institutions partenaires mettent à leur disposition des personnes ressources chargées de les former et de les soutenir dans leur nouvelle activité. A terme, les conseillers seront consultés par l’État, le Grand Guéret et la ville pour toutes les actions qui entrent dans le cadre de la politique de la ville.

Mais il faudra sans doute un peu de temps pour que chacun prenne ses marques : "le Conseil citoyen, c'est tout nouveau", explique Stéphane Fabre, chef du projet politique de la ville au Grand Guéret, "nous avions déjà consulté les habitants dans le cadre de rencontres dans leurs quartiers à partir de novembre 2014, surtout sur la thématique de l'aménagement urbain. Mais la grande innovation cette fois, c'est d'instituer officiellement la participation des habitants à travers ce Conseil : c'est à eux d'organiser le débat, à eux d'aller rencontre leurs voisins et de les impliquer, c'est à eux d'aller chercher les porteurs de projets économiques, sociaux, culturels et de relayer leurs idées."

Reportage lors de l'installation du Conseil citoyen

Je voudrais améliorer les aires de jeux pour enfants

"Le principe qui anime la création de ce Conseil citoyen, c'est que nous considérons que nous ne pouvons rien faire pour eux sans eux", ajoute le président du Grand Guéret Eric Correia. A l'issue de la réunion, Claudine et Muriel, deux habitantes qui ont accepté de siéger au Conseil, semblent un peu déboussolées face à la tâche qui les attend : "je voudrais améliorer les aires de jeux pour les enfants dans le quartier", avance un peu hésitante la première, "installer des portiques plus récents pour les petits et trouver des terrains à l'écart pour les plus grands qui jouent au ballon... Refaire les trottoirs pour les personnes en fauteuil roulant aussi."_ Muriel avoue que les choses lui semblent encore "très floues"_ et qu'elle compte se faire guider au début pour savoir où aller.

Mais Claudine et Muriel ont au moins accepté de se porter volontaires pour intégrer ce nouveau Conseil citoyen ; c'est loin d'être le cas de tout le monde. Sur les 1.880 habitants du quartier Albatros, seules 8 personnes ont accepté d'y siéger.

Le quartier Albatros à Guéret - Aucun(e)
Le quartier Albatros à Guéret - Agglo Grand Guéret