Société

Guéret : le projet d'abattoir est abandonné

Par Lucie Thuillet, France Bleu Creuse mardi 18 mars 2014 à 7:49

Mustapha Masri, le porteur du projet, l'a confirmé ce lundi : sa société Sovialim renonce à construire cet abattoir, annoncé d'abord comme 100 % halal puis mixte, en Creuse. Le collectif Narg, qui rassemble les opposants, parle de victoire.

Le boucher guérétois affirme avoir pris sa décision la semaine dernière, "vu le tapage orchestré par le collectif Non à l'abattoir rituel de Guéret", "vu le climat de stigmatisation des musulmans et des juifs qui s'installe autour de ce projet" et "vu l'acharnement et les menaces à l'encontre de nos interlocuteurs creusois", explique-t-il dans un communiqué. 

Les explications de Mustapha Masri, porteur du projet

Du côté du collectif Narg, qui lutte depuis des mois contre ce projet d'abattoir, c'est la satisfaction. Le Narg maintient quand même sa mobilisation du 29 mars prochain à Guéret pour dénoncer l'abattage sans étourdissement en général.

Pour Aurore Lenoir porte-parole du Narg, c'est une "victoire".

Michel Vergnier, le président de la communauté d'agglomération se dit déçu.

La réaction de Michel Vergnier, député maire de Guéret et président de l'agglomération

La société Sovialim devrait déménager son siège social et ses huit salariés de Guéret vers la Vienne. Le projet d'abattoir devait permettre l'embauche d'une trentaine de personnes selon Mustapha Masri.

 

L'abattoir, un projet décrié qui tombe à l'eau