Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Guéret s'associe à la Journée Nationale des Aidants

jeudi 5 octobre 2017 à 18:09 Par Hugo Charpentier, France Bleu Creuse

La Journée Nationale des Aidants se déroule ce vendredi. A cette occasion, à Guéret, l'Espace Fayolle et le CLIC (centre locale d'information et de coordination) organisent une journée dédiée à ces femmes et ces hommes qui consacrent leur vie à s'occuper d'un proche.

Anne-Marie, une malade dijonnaise et son auxiliaire de vie
Anne-Marie, une malade dijonnaise et son auxiliaire de vie © Radio France - Thomas Nougaillon

Guéret, France

Ils se sentent parfois très seuls. Seuls à s'occuper d'un proche souffrant d'une grave maladie. Des journées entières passées aux côtés d'un fils, d'une fille, d'une mère ou d'un père. Ce sont les aidants, ils représentent 8 millions de personnes en France. Une Journée Nationale leur est dédiée ce vendredi.

Une journée pour échanger

A cette occasion, à Guéret, l'Espace Fayolle et le CLIC (centre locale d'information et de coordination) proposent à partir de 13 heures plusieurs rendez vous : débats, conférences et spectacles. Cet événement vise à informer les aidants, à parler de leurs difficultés, de leurs expériences. Martine Verdeau en aurait des conseils à donner, ou une expérience à transmettre. Cette retraitée Guéretoise s'occupe depuis cinq ans de sa mère atteinte d'une maladie dégénérative. Et selon elle, cette Journée Nationale est une manière de reconnaître le travail souvent pénible des aidants.

"Il faut avoir du temps, de l’énergie, sans compter la peine que l'on a de voir la personne en difficulté, changer, perdre son autonomie"Martine Verdeau, aidante.

Martine Verdeau s'occupe de sa mère depuis cinq ans.

Pour permettre aux aidants de souffler un peu, la loi sur l'adaptation de la société au vieillissement a créé le droit au répit. Il s'agit d'une aide financière de 500 euros pour permettre à l'entourage du malade de se reposer. Mais la mesure concerne uniquement les proches des personnes âgées dépendantes.