Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Centenaire de la Première Guerre mondiale

Guerre 14-18 : Joseph Carles, maire de Bedous et confident des poilus de la vallée d'Aspe

lundi 5 novembre 2018 à 18:58 Par Olivier Uguen et Daniel Corsand, France Bleu Béarn

L'association "mémoire d'Aspe" a mis la main sur une correspondance du conseiller général et maire de Bedous de l'époque, Joseph Carles, qui a été le destinataire de beaucoup de lettres de Poilus de sa vallée pendant la Première guerre mondiale.

Joseph Carles, maire de Bedous, a été le destinataire de lettre de Poilus
Joseph Carles, maire de Bedous, a été le destinataire de lettre de Poilus - Mémoire d'Aspe

Le 11 novembre 1918 était signé à Compiègne (Val d'Oise) l'armistice de la Première Guerre Mondiale (1914-1918). Il marque la victoire des Alliés et la défaite de l'Allemagne. La fin des combats de la "Grande Guerre", la plus meurtrière de notre histoire. 

"Je prends un petit moment pour vous donner de mes nouvelles" (...) "Je n'aurais point cru à mon départ que ça serait si long". "Nous sommes à tous moment en grand danger soit d'éclat d'obus, bombes, grenades, balles, mais que voulez-vous nous avons ce devoir à remplir". "Nous avons été relevés hier soir à 17 heures après avoir passé 13 jours en 1ère ligne".

L'association "Mémoire d'Aspe" et son historien Danny Barraud a retrouvé une correspondance du conseiller général maire de Bedous de l'époque, Joseph Carles, qui a reçu des lettres de Poilus de sa vallée. Des lettres riches d'enseignements, et de sentiments. Le maire était devenu leur confident.

"Par son intervention auprès du Conseil général, Joseph Carles, qui était un proche de Louis Barthou (homme politique française, né en Béarn, ancien président du Conseil des ministres), il obtenait des aides financières pour les jeunes femmes qui se retrouvaient seules, sans ressource, en montagne", leurs maris étant partis au front, explique Danny Barraud. "Les Poilus lui écrivaient et lui demandaient d'intervenir".

Ces lettres sont aussi un témoignage des atrocités de la guerre. Contrairement aux lettres envoyées aux familles, "où ils racontent des choses assez banales", ils racontaient au maire le quotidien de la guerre, "la mort, la boue, la souffrance", pour certains "l'horreur". "Ce sont des documents très importants".

Ironie de l'histoire et de la politique aussi, Joseph Carles a été battu aux municipales de 1919.

"Itinérance mémorielle"

Partout en France, on rend hommage aux soldats morts sur les champs de bataille à l'occasion du centenaire de l'armistice du 11 novembre. Emmanuel Macron a entamé ce dimanche 4 novembre à Strasbourg une "itinérance mémorielle", un long déplacement dans les départements du Grand Est et des Hauts-de-France à cette occasion.Toute la semaine, France Bleu Béarn s'intéresse à l'impact en Béarn de cette "Grande Guerre" 14-18, cent ans après.