Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Prix du lait : les producteurs dénoncent "des promesses non tenues" lors d'une opération de relevé des prix à Haguenau

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu

Les producteurs laitiers touchent en moyenne 35 centimes d'euros par litre de lait. Une somme dérisoire pour les éleveurs, bien loin des promesses des Etats généraux de l'alimentation en janvier. Des éleveurs bas-rhinois étaient en opération relevé de prix ce mercredi dans un supermarché d'Haguenau.

Opération relevé de prix du lait ce mercredi 14 août à l'Intermarché d'Haguenau
Opération relevé de prix du lait ce mercredi 14 août à l'Intermarché d'Haguenau © Radio France - Jeanne Daucé

Haguenau, France

Lait, fromages et yaourts... Une dizaine de producteurs laitiers ont passé au crible les prix des produits laitiers à l'Intermarché d'Haguenau ce mercredi 14 août, à l'appel des syndicats FNSEA Bas-Rhin et Jeunes Agriculteurs Bas-Rhin. Une action qui a lieu au niveau national depuis le 2 et jusqu'au 18 août.

35 centimes de revenu par litre

Ce qui a déclenché cette action, c'est le ras-le-bol des éleveurs :  sur un litre de lait vendu en grande surface, environ 35 centimes d'euros leur revient, quels que soient la marque ou le prix de vente. Voilà qui indigne Daniel Schwartz, producteur laitier à Hochstett : "Les prix ne montent pas alors qu'au supermarché, ils augmentent. Le consommateur se fait autant avoir que nous : on aimerait savoir où passe cette marge."

Le prix du lait a augmenté de 10 centimes en an, 1 centime en plus dans la poche des producteurs

Le lait a pris 10 centimes en un an, mais seulement un centime de plus dans la poche des éleveurs. Bien loin des espoirs de début d’année, après les Etats généraux de l’alimentation selon Didier Braun, vice-président de la FDSEA Bas Rhin : "On avait estimé qu'il faudrait gagner 40 centimes le litre, toutes charges comprises, pour que le producteur puisse vivre dignement. On est à 35 centimes en moyenne, il en manque encore un peu."

Car plus des deux-tiers du revenu sur le lait vont pour les bêtes et les charges ; pour les producteurs, il ne reste donc pas grand chose selon Thomas Gillig, vice-président des Jeunes agriculteurs du Bas-Rhin : "Aujourd'hui, beaucoup de producteurs touchent moins d'un Smic, pour environ 70 heures de travail par semaine : leur objectif n'est pas d'être millionnaire mais que leur travail soit reconnu à leur juste valeur."

L’opération relevé de prix du lait termine la semaine prochaine. Avec ces relevés, les producteurs espèrent peser dans les négociations commerciales qui commenceront cet automne.