Société

Haïti : une association dijonnaise se bat pour lever des fonds

Par Thomas Nougaillon, France Bleu Bourgogne mardi 11 octobre 2016 à 15:06

Annie Colin, vice présidente nationale d'Enfants Soleil
Annie Colin, vice présidente nationale d'Enfants Soleil © Radio France - Thomas Nougaillon

Alors qu'Haïti vient de nouveau de subir une catastrophe climatique de grande ampleur avec le passage de l'Ouragan Matthew, à Dijon, l'association "Enfants Soleil Bourgogne" se mobilise pour récolter de l'argent. C'est la seule association dévolue à Haïti dans la région.

Une oeuvre d'art fabriquée en HaÏti - Radio France
Une oeuvre d'art fabriquée en HaÏti © Radio France - Thomas Nougaillon

Le bilan s'alourdit en Haïti après le passage de l'ouragan Matthew le mardi 4 octobre 2016. Avec ses vents à 230 km/h et ses pluies torrentielles il aurait fait plus de 1.000 morts. Le bilan matériel, lui aussi, est terrible on parle de plus de 29 000 maisons détruites et de 300 écoles endommagées. Un nouveau coup dur pour ce pays qui se remettait difficilement du terrible tremblement de terre de 2010. A l'époque il y avait eu 300 000 morts! En Bourgogne l'association "Enfants Soleil Bourgogne" basée à Dijon parraine 217 enfants qui bénéficient d’aides à l’éducation et de repas le midi notamment sur Véret, une petite ville à 120 km au Nord de la capitale Port-aux-Princes.

Mais si "Enfants Soleil Bourgogne" se bat en ce moment, c'est pour collecter des fonds et venir en aide aux victime de cet ouragan. Car si Matthew est passé, les craintes de la Dijonnaise Annie Colin, vice-présidente nationale, d'"Enfants Soleil" ne sont pas dissipées.

"Ce qui est à craindre maintenant c'est une crise alimentaire, toutes les cultures ont été détruites, les paysans n'ont plus rien il va falloir leur apporter de l'aide, des semences pour qu'ils puissent replanter en vue des prochaines récoltes"

— Annie Colin

Et puis surtout ce que l'on craint maintenant ce sont les maladies qui vont certainement faire leur retour

"Le choléra qui a déjà fait plus de 10.000 morts depuis 2010, n'est toujours pas éradiqué, avec le manque d'eau dû à cette nouvelle catastrophe, on craint une recrudescence de la maladie. Donc il y a un besoin urgent d'envoyer des fonds pour acheter des produits sanitaires de purification de l'eau et pour relancer des campagnes d'hygiène".

— Annie Colin

Un tableau représentant HaÏti - Radio France
Un tableau représentant HaÏti © Radio France - Thomas Nougaillon

En 2010, grâce à l'association, 50 mille euros, avaient pus être collectés et envoyés en Haïti. Si vous le souhaitez, si vous le pouvez, vous pouvez faire un don et envoyer vos chèques libellés à "Enfants Soleil Bourgogne" au 2 Allée du Roussillon à Dijon. Des dons qui sont déductibles des impôts. Autre possibilité: acheter de l'artisanat Haïtien, puisque jusqu'au 15 octobre 2016, l'association organise une exposition à la MJC des Bourroches. Entrée libre de 10h à midi et de 14h à 18h30 du lundi au samedi.

Mais l'élan de solidarité est mondial, et les Nations Unies qui estiment à 1,4 million le nombre de personnes qui ont besoin d'une assistance d'urgence, lancent un appel pour collecter 120 millions de dollars destinés à aider le pays à se redresser.

Partager sur :