Société

La déconstruction des halles Laissac de Montpellier touche à sa fin

Par Sébastien Garnier, France Bleu Hérault vendredi 9 septembre 2016 à 15:58

Le trou des halles Laissac
Le trou des halles Laissac © Radio France - Sébastien Garnier

La déconstruction du parking et des halles Laissac de Montpellier, démarrée en avril 2016, touche à sa fin. Le trou géant va être bouché mais la construction des futures halles ne débutera que dans un an.

La déconstruction du parking et des halles Laissac, entre la gare SNCF et le boulevard du Jeu-de-Paume, touche aujourd’hui à sa fin. Le maire de Montpellier s'est rendu sur place ce vendredi pour le constater.

Cet important et délicat chantier s’est bien déroulé, sans incident, au regard d'un site très contraint : présence de riverains, commerces en activité, trois lignes de bus et deux lignes de tramway, accès automobile au tunnel comédie et à l’aire piétonne.

Philippe Saurel, maire de Montpellier devant le trou des halles Laissac - Radio France
Philippe Saurel, maire de Montpellier devant le trou des halles Laissac © Radio France - Sébastien Garnier

4 800 mètres cubes de remblais nécéssaires pour boucher le trou

Reportage derrière les palissades du chantier des Halles Laissac

Autour du trou, l'horizon s'est dégagé. On voit désormais les façades des immeubles du  XIXe siècle et la tour de la Babotte (en arrière plan sur la photo ci-dessus). C'est un vestige des anciens remparts de Montpellier,  classé au titre des monuments historiques. Au XVIIe siècle, elle a fait fonction d'observatoire d'astronomie.

Construction des nouvelles Halles fin 2017, livraison un an plus tard

Il s'agit d'un marché de forme ronde, respectant l'aspect historique du lieu, construit sur le principe des anciennes halles Baltard, dans une structure légère et transparente. Le coût total des travaux est d'un peu moins de 10 millions d'euros.

 Les futures halles Laissac - Aucun(e)
Les futures halles Laissac - ville de Montpellier

Entre la fin de la démolition et le début de construction des nouvelles halles (septembre 2016 - novembre 2017), la place sera redonnée aux piétons et des usages temporaires et des animations sont à l’étude. Des arbres vont être plantés dans des pots. Le manège de la place de la Comédie pourrait s'installer sur la place Laissac.

Des riverains ravis

Pendant la déconstruction, les riverains, résidents et commerçants ont subi des nuisances (bruit, poussière...). Aujourd'hui, ils se réjouissent de la fin de cette première étape du chantier à l'image d'André Radier. Il habite au 9 place Alexandre Laissac dans un immeuble construit par sa famille en 1854.

"Ma grand-mère était allée à Lourdes pour que le parking tombe, le miracle s'est produit 40 ans plus tard. Malheureusement elle est morte."

André Radier un riverain des halles Laissac

Des halles temporaires sur le site de l’ancien Diagonal

En attendant l’ouverture des futures halles Laissac prévue en 2018, les habitués peuvent depuis le 12 mars 20016 se retrouver dans l’ancien cinéma Diagonal situé à proximité cours Gambetta et entièrement réaménagé.

Quinze étaliers proposent le même éventail de produits (fruits et légumes, charcuterie, boucherie traditionnelle, chevaline, hallal, triperie, volailles, fromages et produits laitiers, poissons, coquillages, fleurs, olives, fruits secs…) et un espace de convivialité autour d’un bar.

Les commerçants sédentaires de la place Laissac restent quant à eux ouverts pendant la durée du chantier, avec une signalétique adaptée mise en place par la Ville. Une autre signalétique va être posée rue de la Saunerie pour répondre à la demande des commerçants. Globalement, la fréquentation des halles temporaires demeure la même que celles des anciennes halles.

Ci-dessous  une vue aérienne des halles Laissac avant la démolition

illustration - Maxppp
illustration © Maxppp -

Partager sur :