Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Handball : la JS Cherbourg sombre devant son public

vendredi 1 décembre 2017 à 23:58 Par Benoît Martin, France Bleu Cotentin

Soirée cauchemardesque salle Chantereyne ce vendredi. Pour le compte de la 11e journée de Proligue, la JS Cherbourg handball recevait Vernon. Les Mauves sont passés à côté de la rencontre. Ils s'inclinent 23-20 et restent lanterne rouge du championnat.

En échec constant en attaque, les mauves se sont logiquement inclinés vendredi soir face à Vernon.
En échec constant en attaque, les mauves se sont logiquement inclinés vendredi soir face à Vernon. © Radio France - Benoît Martin

Les sifflets du public à la fin du match, les yeux rougis du demi-centre Romain Guillard, la colère contenue du président de la JSC Vincent Ferey et celle plus "sonore" de l'entraîneur Cherif Hamani : les spectateurs du match JSC-Vernon vendredi soir, ont assisté à un véritable psychodrame. Les mauves ont tout simplement oublié de jouer durant 45 minutes ne réussissant à évoluer à leur vrai niveau que durant une 10e de minutes au milieu de la seconde période. Le pire, c'est que ça leur a suffi pour revenir à égalité avec Vernon (17-17) à 12 minutes de la fin avant de craquer de nouveau à la fin du match pour s'incliner finalement 23-20. Un cauchemar? Non, simplement la réalité d'une équipe en plein doute.

Des cris et des larmes

"Je suis dépité. C'est une prestation honteuse. Le maillot mauve n'a pas été respecté ce soir". Ces mots sont ceux de Vincent Ferey. Le président du club n'est pas un habitué de la conférence d'après-match. Quand il vient, c'est qu'il y a le feu. "On savait que c'était un match essentiel pour l'avenir et on joue à deux à l'heure! Ca ne peut pas continuer comme cela. On va se revoir, rediscuter. Il va falloir que chacun se remette en cause," conclut amer le dirigeant. De l'autre côté du couloir, les portes du vestiaire des mauves sont closes, mais pas étanches au point d'étouffer les éclats de voix de l'entraîneur. Cherif Hamani est en colère. "Bien sûr que j'ai la rage. Ce match on devait le gagner, on est fautif. C'est bien fait pour nous, on va devoir assumer nos conneries et se relever. C'est maintenant qu'on va voir de quoi on est capable ensemble", achève l'entraîneur.

"On met le club en danger"

Le visage d'un relégable

Ce qui est sûr, c'est qu'en jouant comme ce vendredi soir, les mauves ne seront pas capables de se sauver en championnat. 20 buts marqués seulement! Un nombre incalculable de ballons perdus ou rendus à l'adversaire en raison de passages en force. Jordy Jacoby, le gardien titulaire hier a eu beau réaliser une belle prestation, ça ne sert à rien lorsque plus d'un attaque sur deux échoue. Face à Vernon, la JSC a été apathique pendant les 40 premières minutes de la rencontre! C'est le plus inquiétant. Alors que les handballeurs cherbourgeois derniers de Proligue savaient qu'ils devaient s'imposer contre un possible concurrent direct pour le maintien, ils ont été tétanisés par l'enjeu, enchaînant les fautes d'amateurs. Il va falloir se reprendre. D'ici Noël et la fin de la phase aller du championnat, la JSC va rencontrer 2 autres équipes mal classées : Nancy vendredi prochain, avant une dernière réception à domicile face à Nice le 20 décembre. On saura alors précisément où situer la JSC. Pour l'instant, elle a le parcours d'un relégable!