Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Handicap et confinement : une maman bretonne interpelle Emmanuel Macron

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique

Pour elle, les handicapés sont les oubliés de ce confinement. Ophélie, Maman d'un petit Liam de 3 ans et demi, interpelle le Président de la République sur la difficulté à vivre ce confinement au quotidien pour les handicapés et leurs aidants.

La Maman du petit Liam raconte son quotidien sur sa page Facebook.
La Maman du petit Liam raconte son quotidien sur sa page Facebook. - Capture Facebook

C'est un cri du cœur. Celui d'une maman qui a le sentiment d'être abandonné dans ce confinement. Ophélie, la maman du petit Liam, un garçonnet lourdement handicapé, partage le quotidien de son fils sur la page Facebook "Moi, Liam, Super-héros", elle y raconte les victoires de chaque instants, les progrès de son petit garçon, mais aussi les difficultés du quotidien. 

Un confinement difficile à gérer

Des difficultés encore accentuées pendant ce confinement, pendant lequel elle se sent bien seule. Elle avait déjà interpellé le Président de la République sur la question de la prise en charge du handicap, et notamment sur les difficultés administratives qu'elle rencontrait. Cette fois c'est le confinement qui lui fait prendre la plume. Pour ce garçon fragile, il est impensable de sortir, donc pendant le confinement, elle se transforme en kiné et psychomotricienne, pour le stimuler, avec l'aide en ligne des professionnels.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Une lettre à Emmanuel Macron

"Mr Le Président, écrit-elle en parlant au nom de son fils Liam, Vous devez certainement avoir entendu parler de moi. Je vous ai écrit il y a plusieurs mois concernant la lenteur des démarches administratives. Bon au final, je crois que vous ne l’avez pas du tout lue car maman a reçu une réponse froide et impersonnelle que tout le monde doit recevoir (...) Voilà maintenant plus d 1 mois et demi que maman et moi sommes confinés à cause d’un méchant virus qui fait beaucoup trop de dégâts et tue des gens de tout âge, fragiles ou non. Je précise que maman a quitté son travail pour s’occuper de moi à plein temps, il était important pour elle de bien respecter vos consignes de confinement "

Une maman contrariée, c'est jamais bon signe.

Elle poursuit : "Et voilà que maman est très très contrariée. Une maman contrariée c est jamais bon signe... Durant cette période, vous avez dit tout et son contraire, fait des discours à la télé, visité des usines, des fermes, des supermarchés, des fermes... C est parfait tout ça. Sauf que, à aucun moment, vous ne vous êtes occupé des personnes handicapées petits et grands, des enfants comme moi qui ont un système immunitaire fragile et une maladie chronique grave"

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Monsieur le Président, vous avez échoué.

Elle entend aussi alerter sur la situation des aidants, sur leurs difficultés : "A aucun moment vous n avez parlé des aidants familiaux qui doivent garder leurs enfants à la maison, pour qui rester confiné est plus que compliqué. Tout comme vous n'avez jamais parlé des enfants restés en institut car il est trop difficile pour leurs parents de s en occuper. "Le handicap sera une priorité dans mon quinquennat" Et bien, Mr le Président, avec tout le respect que maman vous doit, elle dit que vous avez échoué..."

Elle rappelle que ce Coronavirus est extrêmement dangereux pour les plus vulnérables : "Vous dites qu’il ne touche pas les enfants. En êtes-vous si sûrs ?? Et si moi, petit bonhomme vulnérable, je l’attrape, pensez-vous que j'y survivrai?? Malheureusement, maman a déjà la réponse."

Je suis aussi important que n'importe qui d'autre.

Enfin, elle demande de la considération pour ce petit garçon : "Alors je ne parle pas, je ne marche pas, je m'exprime comme je peux mais J EXISTE, je suis aussi important que n importe qui d’autre"

Elle demande de la considération pour les soignants 

Elle conclu en évoquant le déconfinement qui approche : "Maman va gérer le déconfinement a sa manière, elle continuera de me protéger comme elle l’a toujours fait.  Et nous n’avons pas attendu que le virus arrive pour remercier les soignants d être là car ils font partis de notre vie. Eux aussi attendent plus de considération."

Sa lettre, partagée sur Facebook, sera postée sur le site de l'Élysée. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess