Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Handicap : un défi sportif fou pour une famille de Bavans

lundi 31 août 2015 à 6:00 Par Gil Rebecca, France Bleu Belfort-Montbéliard

C'est un énorme défi que s'est lancé une famille de Bavans. Participer à une course extrêmement difficile à la Réunion: la diagonale des fous. La particularité, c'est qu'ils vont y participer avec leur fils de 24 ans, Mathieu, infirme moteur et cérébral.

Mathieu, candidat au prix de la fondation Lauréat de PSA, entouré de ses parents
Mathieu, candidat au prix de la fondation Lauréat de PSA, entouré de ses parents © Radio France - Clémentine Vergnaud

Ils se sont mis en tête un défi fou: participer à une course extrêmement difficile, celle de la diagonale des fous à la Réunion. La difficulté: leur fils de 24 ans, Mathieu, est handicapé moteur et cérébral.

C'est sa maman qui a eu l'idée de cette course: grande sportive de nature, elle a voulu relever un défi personnel et humain , qui s'est transformé en défi familial et même plus puisque son mari, sa soeur, des amis de la famille, mais aussi des anonymes ont accepté de relever le défi, une quinzaine de personnes au total. Des sportifs comme des débutants, «l’important c’est le côté humain», insiste-t-elle.

Elle sera bien entendu adaptée pour Mathieu, puisqu’il s’agit d’une course handisport , mais elle n’en reste pas moins abrupte: 95 kilomètres environ sur un dénivelé de 5000 mètres. Les proches de Mathieu valides devront le transporter sur une joëlette de 80 kilos.

"Le regard des gens changent sur le handicap: mon fils n’est plus Mathieu l’handicapé mais Mathieu tout court"

A la vue de la mobilisation des gens autour de ce projet et de son fils, sa maman Nathalie s’est émue. Beaucoup de gens sont gênés lorsque l’on aborde le thème du handicap. "Ce sera aussi l’occasion de changer le regard des valides sur les invalides.

" Pour financer leur projet, ils participent au prix de la fondation Peugeot (le père de Mathieu, Eric est lui-même salarié à PSA sur le site de Belchamp). Le prix de la fondation Peugeot serait pour eux une belle récompense. Ils ont été sélectionnés pour faire partie des finalistes, ce qui leur permet déjà de récolter 5.000 euros sur un coût total estimé entre 20.000 et 25.000 euros.

Les votes sont ouverts au public sur ce site jusqu'au 4 septembre. Ils ont tout de même décidé de partir coûte que coûte, quitte à engager leur propre argent.

"Quoi qu'il arrive, on partira"

Même si la course n’est prévue que pour 2016, ils commencent déjà un entrainement progressif en essayant de faire une sortie ensemble au moins une fois par mois.

Prix fondation Peugeot ENRO