Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Harcèlement à l'école : l'influence des réseaux sociaux

-
Par , France Bleu Maine

C'est un fléau qui pénètre les cours d'école. Des élèves victimes de violences physiques ou psychologiques de la part d'autres élèves. Le harcèlement scolaire n'est pas toujours facile à déceler car il prend de plus en plus sa source sur internet

Le harcèlement scolaire trouve parfois sa source sur internet via les réseaux sociaux ou les jeux vidéo en ligne
Le harcèlement scolaire trouve parfois sa source sur internet via les réseaux sociaux ou les jeux vidéo en ligne © Maxppp - PHOTOPQR/LE REPUBLICAIN LORRAIN/MAXPPP

Le Mans, France

25% des collégiens disent avoir été victime de cyber-harcèlement au moins une fois dans leur vie. Des insultes ou des menaces qui se transforment parfois en harcèlement dans la cour du collège. " Les élèves sont pendant le week end sur leurs téléphones, sur leurs jeux-vidéo" témoigne Ludovic Latté. Ce conseiller principal d'éducation au collège Petit-Versailles à La Flèche intervient auprès des élèves de 6e pour les sensibiliser sur le sujet. "Parfois, cette guerre sur les réseaux a des effets secondaires au collège dans les relations entre élèves".  Intimidations, menaces, moqueries voire violences physiques, le harcèlement prend plusieurs formes mais toutes ont caractère répété. Une forme d'acharnement. Et le signes d'un enfant victime de harcèlement ne sont pas toujours facile à décrypter. " lorsqu'un enfant change de comportement... un enfant qui est bavard puis qui ne parle plus, c'est un signe. Au contraire, un élève qui se met à parler beaucoup, qui a du mal à manger, des maux de ventre, des vomissements, cela peut être une alerte par rapport au harcèlement". Et parfois cela peut virer au drame. Ludovic Latté, lui même victime de harcèlement à l'école primaire, se souvient d'un lycéen qui   s'est scarifié au niveau des poignets après avoir été harcelé ! 

le harcèlement scolaire prend souvent sa source sur internet

Un réseau de sentinelles

Alors pour éviter d'en arriver là, le conseiller principal d'Education et l'infirmière scolaire travaillent avec les élèves de 6e. "D'abord, on s'attache à distinguer l'insulte du harcèlement. On commence par le jeu des gros mots. En quoi l'insulte va nous toucher et va nous faire mal pour ensuite définir la notion de harcèlement.Puis à la fin de la séance, comment combattre ce fléau". La première chose, c'est de convaincre les victimes de parler. Mais aussi les témoins qui souvent ne veulent pas passer pour des "balances". "Il faut leur faire comprendre que harceler quelqu'un, c'est un délit qui peut conduire à l'exclusion du collège voire devant les tribunaux. Ma porte comme celle des professeurs est largement ouverte. J'ai un réseau d'élèves qui viennent me prévenir". Des élèves sentinelles ! " Mais cela ne fait pas tout. Le harceleur a besoin d'un public donc si les enfants s'éloignent et ne participent pas aux rires et aux moqueries, ils rendent service à la victime".  L'an passé, trois élèves du collège Petit-Versailles ont été reconnus coupables de harcèlement. Ils ont été exclus de l'établissement. "C'est exceptionnel" note Ludovic Latté "même si les cas de harcèlement existeront toujours au collège".            

Ludovic Latté nous détaille les mécanismes du harcèlement scolaire et ses signes

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu