Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Harcèlement : « Au lycée, on m’a traitée de singe »

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Ce mercredi 5 juin une jeune femme organise la première marche pour la tolérance à Chambéry (Savoie). C'est un rassemblement pour lutter contre les discriminations. Rendez-vous à 14h30 place de l’hôtel de ville.

Affiche Marche de la tolérance
Affiche Marche de la tolérance - @maisondesassociationschambéry

Pour la première fois, une « Marche pour la tolérance » est organisée ce mercredi 5 juin à Chambéry. C’est une jeune Chambérienne de 21 ans, Nawal Youssouf, qui a monté ce projet. Actuellement en service civique à la maison des associations de la ville, Nawal Youssouf a été soutenue par deux autres associations, Unis-Cité et Contact Savoie.

L’objectif est de lutter contre les discriminations : handicaps, sexisme, racisme ou encore homophobie. Et l'accent est mis en particulier sur le harcèlement scolaire, qui touche un jeune sur 10.

Rencontre avec Nawal Youssouf.

Pourquoi souhaitiez-vous organiser cet événement ?

J’ai eu en envie d’organiser cette marche pour délivrer un message de tolérance et dire aux personnes discriminées ou harcelées qu’elles ne sont pas seules.

Vous-même, vous avez été discriminée au lycée en raison de votre couleur de peau, noire.

Je me disais que c’était des moqueries, que tout allait bien, mais plus tard en me documentant je me suis dit que je me suis fait discriminer. En raison de ma couleur de peau, un camarade de classe m’a dit que je ressemblais à un singe. Il a dit que c’était une blague mais dans une blague, selon moi, il y a toujours une part de vérité. C’est dur de se positionner en tant que victime. Moi ça me blessait mais je ne le disais pas forcément. 

Pour cette marche, pourquoi mettez-vous l’accent sur le harcèlement à l’école ?

Pour moi c’était une remarque occasionnelle mais certains jeunes se font harceler tous les jours. Je ne sais pas comment ils arrivent à prendre autant sur eux-mêmes. On ne remarque pas à quel point on peut blesser les personnes. Si des personnes se reconnaissent dans cette histoire qu’elles viennent à cette marche. Nous ne sommes pas seuls, il faut être solidaire et profiter de cette marche pour être soi.

Rendez-vous à 14h30 place de l'hôtel de ville de Chambéry ce jeudi 5 juin, pour un défilé festif dans le centre-ville.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess