Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Hausse de la délinquance à Bordeaux : à Saint-Michel "une vague qui vient de loin"

-
Par , France Bleu Gironde

Mardi matin le directeur départemental de la sécurité publique, Patrick Mairesse, est l'invité de France Bleu Gironde de 7h45 à 8h30. Il fera le point sur la hausse des agressions constatées à Bordeaux. Quartier Saint-Michel Sabine Immer, pharmacienne, attend des réponses à un problème majeur.

Le quartier Saint-Michel de Bordeaux
Le quartier Saint-Michel de Bordeaux © Radio France - Stéphane Hiscock

France Bleu Gironde : l'insécurité à Saint-Michel c'est une réalité, une fiction, un sentiment ?

Sabine Immer : c'est une réalité quotidienne qui s'est installée depuis plusieurs années. Cette insécurité s'est accumulée au fil du temps parce que ça n'a jamais été considéré comme ça aurait dû l'être. Aujourd'hui on arrive à un point de non-retour avec un effet d'accumulation et un vrai ras-le-bol des habitants et des commerçants.

A quel type d'événements faites-vous référence ?

C'est des des bagarres qui dégénèrent, une guerre de territoire entre dealers, du vol à la tire et puis un état de tension général avec des violences en pleine rue. C'est une vague qui vient de loin. En tant que commerçants du quartier on a été extrêmement nombreux à signaler cette problématique à la municipalité précédente. De petits dérapages en petits dérapages on est arrivé à une violence beaucoup plus importante qui n'a jamais été vraiment considérée comme telle.

La mise en place récente d'un groupe local de traitement de la délinquance piloté par le parquet en lien avec la police, la préfecture et la mairie, c'est une bonne chose pour Saint-Michel?

Je pense qu'une action coordonnée c'est ce qu'il fallait faire. On l'a réclamé du temps où Nicolas Florian était maire. Il fallait une considération nationale, municipale et locale du problème. C'est ce qu'est en train de mettre en place Pierre Hurmic. J'ai envie d'y croire, je suis optimiste. Ce qui est certain c'est qu'il faut une présence physique et plus de "bleus" dans la ville de Bordeaux et en particulier à Saint-Michel.

Insécurité grandissante aussi dans le quartier de la gare - les habitants témoignent

Choix de la station

À venir dansDanssecondess