Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Hausse du nombre de noyades : "une véritable lacune sur le savoir-nager" en France

-
Par , France Bleu Gironde

En cette période estivale, les plages sont particulièrement surveillées, alors que le nombre de noyades a augmenté en juillet. La ministre des sports reconnaît que la France a besoin d'une "meilleure éducation aquatique."

Un CRS MNS surveille la plage de Lacanau, en Gironde.
Un CRS MNS surveille la plage de Lacanau, en Gironde. © Radio France - Camille Huppenoire

Bordeaux, France

À Lacanau, le poste de sauvetage est constamment en alerte l'été. Sauveteurs, CRS MNS, scrutent la plage grâce à leurs jumelles. Mais ils ne sont pas les seuls à se porter quotidiennement au secours de plaisanciers en difficulté. Souvent, les surfeurs sont les premiers à apercevoir une personne en danger. "Le premier maillon de la chaîne de sécurité" souligne Pascal Bernadet, vice-président de la Fédération Française de surf, qui s'inquiète d'une "véritable lacune sur le savoir-nager" en France. 

L'apprentissage de la natation, de la mer, de l'environnement, sont des incontournables dans une éducation du 21ème siècle - Pascal Bernadet

Les chiffres des noyades en France sont toujours hauts et même records : plus de soixante décès au mois de juillet cette année. La ministre des Sports Roxana Maracineanu, en visite à Lacanau ce lundi 12 août, a parlé d'un "fléau" et fait de la lutte contre les noyades une priorité. Elle reconnaît que la France a besoin d'une "meilleure éducation aquatique."

Roxana Maracineanu promet un plan de lutte contre les noyades à la rentrée, avec son ministère, celui de la Santé et celui de l'Intérieur. L'apprentissage de la nage pourrait commencer dès l'école maternelle.