Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Hausse exceptionnelle du nombre de migrants à la rue dans Paris

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Selon les informations de France Bleu Paris, 2.000 migrants vivent en ce moment sous des tentes dans la capitale. Un chiffre qui n'avait pas été atteint depuis le printemps dernier.

Des tentes porte de la Villette à Paris
Des tentes porte de la Villette à Paris - France Terre d'asile

Paris, France

C'est un comptage délicat, minutieux que les associations opèrent. Celui effectué par France Terre d'Asile dans la nuit de mercredi à jeudi est sans appel. On estime à deux, en moyenne, le nombre d'occupants de ces tentes installées principalement dans le nord-est de la capitale. Ce qui ferait un peu plus de 2.000 migrants à dormir dehors, dans les rues de Paris

Moins visibles et donc plus isolés

Contrairement à 2016, où les tentes s'alignaient avenue de Flandres dans le 19ème arrondissement, ou même au printemps dernier, quand les trois énormes campements du Millénaire, du canal Saint-Martin et de la porte de La Chapelle ont été évacués, les migrants vivent désormais le plus possible à l'abri des regards. Ce qui rend d'ailleurs le travail des associations plus compliqué.

Leur nombre a considérablement augmenté ce dernier mois. Il faut dire que le système d'accueil flanche, les centres d'hébergements franciliens sont saturés faute de trouver des portes de sortie pour installer ces migrants dans d'autres villes, hors de l'Ile-de-France. Et il n'est plus possible de libérer des places pour les nouveaux arrivants.

Au plus fort de la crise migratoire, à l'automne 2016, on estime que près de 3.500 migrants vivaient dans des tentes à Paris, avenue de Flandres principalement. Ils étaient près de 2.500 au printemps dernier, dans le nord-est de la capitale.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu