Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Haut-Doubs : les Suisses déferlent dans les grandes surfaces pour leurs courses du réveillon

Les clients suisses sont nombreux à venir faire leurs courses dans les magasins français pour le réveillon. Foie gras, articles de sport et même aspirine, malgré les restrictions à la douane, les frontaliers profitent des prix moins chers côté français.

Un client suisse, garé à l'Hyper U de Pontarlier lundi 30 décembre.
Un client suisse, garé à l'Hyper U de Pontarlier lundi 30 décembre. © Radio France - Marc Bertrand

Pontarlier, France

Les plaques d'immatriculation helvètes s'alignent sur le parking de l'Hyper U de Pontarlier, dans le Haut-Doubs. Ils viennent de Lausanne, Gruyère ou encore Fribourg, on croise même quelques plaques italiennes. Tous venus en France pour une chose : les courses de réveillon. 

"C'est moins cher ! J'ai honte, mais c'est vrai", rigole une cliente. Foie gras, pâté, saumons, petits pains canapés, ils n'en font pas mystère, c'est pour le réveillon : "En même temps, avec trente personnes à la maison, ça fait une différence", dit la cliente. "La viande, c'est moitié moins cher en France", renchérit un autre. "Même les chocolats suisses sont moins cher côté français", remarque une dame. 

"On fait de grosses courses, 200 ou 300 euros"

"C'est une expédition, mais ça vaut la peine", explique Eric : "On vient de Gruyère", à 45 minutes en voiture, pour la journée. "C'est vrai que c'est une expédition, mais ça vaut la peine. On fait de grosses courses, souvent 200 ou 300 euros, pour rentabiliser l'essence".

Reste à passer la douane : "C'est pour ça qu'on a emmené la petite. Elle a trois ans, mais chaque personne dans la voiture donne droit à un kg de viande !". Des jeunes partent aussi en virée-alcool, également moins cher en France. Et pour le lendemain de réveillon, "même l'aspirine est moins chère ici", rigole un Helvète. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu