Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Haute-Corse : Plus de 120 plaintes pour violences conjugales enregistrées depuis le début de l’année.

-
Par , France Bleu RCFM

120 plaintes enregistrées en Haute-Corse en 2019, c’est 20% de plus qu’en 2018 à pareille époque. Les statistiques des violences conjugales sont en hausse. Mais cette augmentation est aussi liée à la libération de la parole.

© Maxppp -

Bastia, France

« Nous sommes confronté à des cas qui sont maintenant révélés de façon plus libres avec des personnes qui osent venir vers nous pour nous dire  j’ai un problème ou j’ai rencontré un problème » lance le colonel Olivier Pezza, commandant du groupement de la gendarmerie de la Haute-Corse. Il est venu avec une quarantaine de gendarmes suivre une formation sur les violences conjugales à l’hôpital de Bastia. « Depuis le début de l’année 2018, nous sommes à un peu plus de 120 plaintes déposées en Haute-Corse, c’est quasiment une plainte tous les deux jours. C’est une augmentation de 20% en un an »

La parole se libère donc. Les violences conjugales sont dénoncées. Les associations confirment également recevoir un nombre croissant d'appels. Tout cela est peut-être lié à l'actualité, à une prise de conscience aussi tendant à démontrer que les violences conjugales peuvent avoir des conséquences irremediables, en Corse comme ailleurs, une île où huit féminicides ont été enregistrés en 10 ans. 

Améliorer la prise en charge des femmes victimes de violence conjugales.

Selon, les autorités, 225 victimes de violences conjugales ont été enregistrées en 2018 uniquement sur la Haute-Corse. La question de l’accueil et du suivi des femmes est une priorité. Les formations et le travail avec l’unité de lutte contre les violences conjugales de l’Hôpital de Bastia permettent aux gendarmes d’appréhender les mécanismes de la violence au sein des couples, qu’elle soit de nature physique, psychologique, économique et même administrative. « Nous avons des affaires lourdes. Certaines sont parfois instrumentalisées à des fins personnelles par un homme ou une femme, dans le cadre d’une séparation par exemple, et les protagonistes peuvent être amenés à faire de fausses déclarations. La difficulté du gendarme c’est de trouver la part de fondement de toutes ces affaires pour trancher au mieux » explique le colonel Olivier Pezza avant de rajouter « toutes les plaintes sont prises et toutes les affaires sont traitées ». 

François Ravier, le préfet de la Haute-Corse rajoute également que le dépôt d’une plainte « n’est pas obligatoire pour que la justice commence son travail »

Dix places d’hébergements d’urgences ont été créées. Et ducôté de l’unité de lutte contre les violences conjugales de l’hôpital de Bastia, pièce centrale du dispositif, son responsable le Dr Hatem Ballé l’assure « Il ne faut pas hésiter à demander à une femme si elle est victime de violences conjugales ». 

Plus de 120 plaintes pour violences conjugales déposées en Haute-Corse depuis le début de l'année

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu