Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Haute-Garonne : les habitants des villages de montagne incités à débroussailler pour éviter les incendies

-
Par , France Bleu Occitanie

A l’approche de l’été et pour prévenir les incendies qui se multiplient en montagne, les pompiers de Haute-Garonne ont sensibilisé les élus des villages aux obligations de débroussaillage autour des maisons.

Les maires des villages formés par les pompiers sur le débroussaillage contre les risques d'incendie
Les maires des villages formés par les pompiers sur le débroussaillage contre les risques d'incendie © Radio France - Olivier Lebrun

Cazaril-Laspènes, France

Comment bien débroussailler votre terrain pour éviter les incendies ? Chaque propriétaire a l'obligation de débroussailler sur un rayon de 50 mètres autour de sa maison. Des précautions légales qui permettent de mieux prévenir les incendies et de sauver des vies. Les pompiers de Haute-Garonne ont sensibilisé les élus des cantons de montagne à cette obligation. 

Le village de Cazaril-Laspènes peu accessible aux pompiers en cas d'incendie - Radio France
Le village de Cazaril-Laspènes peu accessible aux pompiers en cas d'incendie © Radio France - Olivier Lebrun

Des villages menacés en cas d’incendie

A Cazaril-Laspènes sur les hauteurs de Luchon, le village est à flanc de montagne, il est peu accessible aux camions des pompiers, et rend le travail des secours complexe en cas d’incendie.

C’est pourquoi les pompiers ont procédé à des brûlis préventif en dessous du village. « Pour débroussailler comme vous le voyez, c’est très pentu. Nous sommes donc venu faire des brûlages dirigés pour éviter que des broussailles ne prennent feu et menacent le village en été, comme en hiver. Les ronces, les broussailles, les fougères ont été brûlées en amont explique le commandant Jean-Louis Couzi, conseiller technique en feux de forêts au SDIS 31. 

Si le feu n’a plus de combustible, qu’est-ce qu’il fait ? Il s’arrête.

Les pompiers du SDIS 31 ont fait un brûlis préventif pour éliminer les broussailles sur les pentes du village - Radio France
Les pompiers du SDIS 31 ont fait un brûlis préventif pour éliminer les broussailles sur les pentes du village © Radio France - Olivier Lebrun

Depuis le début de l'année, le Comminges a été fortement impacté par les incendies de broussailles, une centaine d'hectares sont partis en fumée début mars dans les secteurs de Saccourvielle et de Moustajon. Les élus sont donc invités à rappeler aux habitants leur obligation de débroussailler autour de leur maison.

Reportage avec les pompiers et les maires des villages pour inciter les habitants au débroussaillage

« Le propriétaire doit assurer la protection de sa maison dans un périmètre de 50 mètres,  rappelle Philippe Crampé, il est adjoint au maire de Castillon-de-Larboust, village de 50 habitants sur les hauteurs du Luchonnais. « Le propriétaire est même obligé de débroussailler chez le voisin, dans un rayon de 50 mètres, même si c’est chez le voisin. » L’élu explique qu’il va falloir convaincre certains habitants de la faire, « il va falloir leur expliquer gentiment, faire de l’information. »

« C’est du bon sens qui ne se présentait pas autrefois parce que tous les abords des villages étaient cultivés par les agriculteurs, c’était des prés bien entretenus, bien propres, donc la question en se posait pas. 

Maintenant que tout part en jachère, la question se pose évidemment

Philippe Crampé - adjoint au maire de Castillon-de-l'Arboust

Les abords du village de Cazaril-Laspènes sont bien débrousaillés - Radio France
Les abords du village de Cazaril-Laspènes sont bien débrousaillés © Radio France - Olivier Lebrun

Si demain, nous n’avons pas de périmètre de protection autour de nos maisons, on brûle ! dit Denis Martin, le maire d'Estenos, 196 habitants

« Il faut donc élaborer des périmètres autour des maisons, où on pourra se confiner en cas d’incendie, puisque le feu n’arrivera pas jusqu’à la maison. Donc aujourd’hui, c’est à chacun de se responsabiliser . Si je regarde sur ma commune, j’ai quatre maisons qu’il faut sensibiliser, on ira voir les propriétaires. La forêt qui est derrière, elle est communale, avec l’ONF (l’Office National des Forêts) on va faire ce qu’il y a à faire »

Se confiner pour se sauver des flammes

« Le but des obligations légales de débroussaillement , c’est qu’en cas d’incendie, le propriétaire puisse s’enfermer dans sa maison, en confinement, et sauver sa vie et que sa maison soit épargnée par le feu » explique Roseline Labarière-Duchant, chargée de mission à l’association des communes forestières d’Occitanie. « En ce sens , on demande aux propriétaires d’éliminer la végétation basse dans un rayon de 50 mètres autour de chez eux, d’élaguer les arbres sur deux mètres et de faire en sorte que les houppiers des arbres , c’est-à-dire le haut des arbres ne se touchent pas pour que le feu ne passe pas d’un arbre à un autre. »

Dans la région PACA, ils sont très en avance sur nous, on s’est aperçu  qu’en cas d’incendie de forêt, quand les obligations légales de débroussaillement dans un rayon de 50 mètres ont bien été réalisées, les biens et les personnes ont été sauvés. 

Si vous ne respectez pas l'obligation légale de débroussailler dans les délais voulus, vous risquez une amende de 30 € par mètre carré non débroussaillé, et en cas d'incendie, votre assureur peut se retourner contre vous ou vous appliquer une franchise supplémentaire de 5 000 €.

Choix de la station

France Bleu