Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Haute-Loire : la communauté africaine s'indigne après l'enlèvement des lycéennes au Nigeria

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Le Nigeria poursuit sa traque des plus de deux cents lycéennes enlevées par Boko Haram le 14 avril dernier. Le pays est appuyé par des experts américains, britanniques et français pour retrouver la trace de ces jeunes filles. Cette affaire émeut jusqu'en Haute-Loire. Ce dimanche se tenait la messe annuelle pour l'Afrique à Chadrac, près du Puy-en-Velay. Le Nigeria était au cœur des discussions.

Une centaine de personnes réunies à la messe pour l'Afrique à Chadrac
Une centaine de personnes réunies à la messe pour l'Afrique à Chadrac © Radio France

François Hollande a indiqué ce week-end être aux côtés du Nigeria pour "retrouver les otages et punir ceux qui se livrent à de telles abominations ". Depuis une dizaine de jours, les réseaux sociaux s'enflamment pour cette affaire notamment sur twitter avec le hashtag  #BringBackOurGirls, comprenez "rendez-nous nos filles ".

Un évènement qui émeut également la communauté africaine vivant en France

Lors de la messe pour l'Afrique organisée à Chadrac, il y avait des chrétiens d’origine rwandaise, sénégalaise, cap verdienne ou encore malienne. En tout, plus de cent personnes se sont réunies. La communauté africaine suit de près cette affaire depuis la Haute-Loire.

Pour Albin, "cet enlèvement contribue à la mauvaise image qu'à l'occident de l'Afrique" (reportage de Sébastien Riglet)

Parmi les personnes présentes, il y avait notamment Albin Michel. Un Camerounais présent en France depuis 24 ans et qui habite désormais Le Puy-en-Velay. Les évènements au Nigeria l'ont beaucoup marqué.

"Malheureusement, la communauté internationale a d'autres choses à régler"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess