Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Haute Saône : un député réclame l’état de catastrophe naturelle

mercredi 10 janvier 2018 à 19:44 Par Nicolas Wilhelm, France Bleu Belfort-Montbéliard et France Bleu Besançon

La tempête Eleanor a laissé des traces. Christophe Lejeune, député de la deuxième circonscription de Haute Saône, demande la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour l'ensemble du département. Objectif, faire accélérer les indemnisations.

Les crues de l'Ognon à Mélisey ont inondées routes et propriétés privées
Les crues de l'Ognon à Mélisey ont inondées routes et propriétés privées © Radio France - Manon Klein

Haute-Saône, France

En Haute Saône, plus d'une centaine de foyers a été sinistrée après le passage de la tempête Eleanor et les inondations qui ont suivi. Les chaussées ont particulièrement souffert dans ce département. Les dégâts sont importants et les communes ne pourront pas les supporter seules. Aussi pour préserver les intérêts des particuliers qui n’ont pas toutes les garanties dans leur contrat d’assurances, Christophe Lejeune, le député de la deuxième circonscription de Haute Saône vient d’écrire au ministre de l’intérieur Gérard Colomb pour lui demander le classement de son département en état de catastrophe naturelle. « L’arrêté de catastrophe naturelle doit être motivé par les dégâts supportés par les collectivités. C’est le cas pour de nombreuses communes » indique le parlementaire

Des voiries sérieusement dégradées  

Depuis le passage de la tempête, Christophe Lejeune a pu discuter avec de nombreux maires. Les informations qui lui ont été remontées font état de nombreux dégâts sur les routes communales. « Sur Fougerolles ou encore Saint Loup sur Semouse, les chaussées ont été totalement dégradées par les inondations de l’Ognon. Les voiries de Champagney également ou encore de Villersexel ont soufferts. Dans une rue de Saint Loup sur Semouse, l’enrobé a été complètement détruit par les flots » précise Christophe Lejeune

Christophe Lejeune demande le classement de son département en état de catastrophe naturelle - Maxppp
Christophe Lejeune demande le classement de son département en état de catastrophe naturelle © Maxppp - Vincent Isore

Le député explique que des secteurs sont encore inondées. Pour réparer tous ces dégâts, les conséquences seront trop lourdes à supporter pour les finances des communes.  Il a demandé aux maires de faire remonter leurs dégâts auprès de la préfecture de Haute Saône. 

Des contrats d’assurance pas toujours complets

Le député avance un autre argument pour expliquer sa démarche. « Des particuliers qui ont subi des dégâts par le vent ou les crues n’ont pas toutes les garanties nécessaires dans leurs contrats d’assurances pour pouvoir être totalement indemnisés » explique Christophe Lejeune qui rappelle qu’au moins 100 foyers ont été sinistrés. 

Augmentation des franchises ? 

S'il permet une indemnisation plus rapide pour un nombre conséquent de sinistrés, la reconnaissance d'état de catastrophe naturelle n'est pas toujours favorable aux sinistrés car il prévoit une franchise de 380 euros, c’est plus du double des franchises des garanties tempêtes. Selon Christophe Lejeune, le jeu en vaut largement. « Il est malsain de laisser les sinistrés dans l’incertitude. Cet arrêté de catastrophe naturelle sera pris, c’est une certitude. Moi ce qui m’intéresse c’est l’intérêt général, que cet arrêté soit pris rapidement. C’est dans cette étape que je me positionne » indique le parlementaire.