Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Haute-Savoie : après les intempéries de début janvier, l'état de catastrophe naturelle reconnu pour dix communes

lundi 12 mars 2018 à 18:17 Par Marie Ameline, France Bleu Pays de Savoie

19 communes de Haute-Savoie sont déclarées en état de catastrophe naturelle après les intempéries du 3 au 5 janvier 2018. L'arrêté est paru au journal officiel ce 10 mars.

Les intempéries de début janvier avaient provoqué avalanches, inondations et coulées de boue
Les intempéries de début janvier avaient provoqué avalanches, inondations et coulées de boue © Maxppp -

Haute-Savoie, France

Suite aux précipitations qui ont frappé la Haute-Savoie entre le 3 et le 5 janvier 2018,  et endommagé des habitations, des entreprises et des collectivités, 19 communes font l'objet d'une reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle par arrêté interministériel du 9 mars 2018, publié au journal officiel du 10 mars 2018 :

  • Abondance 
  • Le Bouchet-Mont-Charvin 
  • Cordon 
  • Domancy 
  • Doussard 
  • Manigod 
  • Mieussy 
  • Passy 
  • La Rivière-Enverse 
  • Saint-Ferréol 
  • Saint-Sigismond 
  • Sallanches 
  • Serraval 
  • Sevrier 
  • Taninges
  • Thyez 
  • Thônes 
  • Verchaix
  • Les Villards-sur-Thônes

Les personnes de ces communes sinistrées lors de ces événements sont invitées à déclarer le plus rapidement possible, si cela n'a pas déjà été fait, les dommages subis à leur compagnie d’assurance. Le délai maximum pour cette déclaration est fixé à dix jours à compter de la publication de l’arrêté interministériel, soit jusqu’au 19 mars 2018 .