Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Haute-Savoie : le nombre de mineurs étrangers non accompagnés explose, le Département alerte le Premier ministre

samedi 29 septembre 2018 à 9:46 Par Bleuette Dupin, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

La Haute-Savoie voit le nombre de mineurs étrangers non accompagnés exploser depuis trois ans. Le président du département a alerté le Premier ministre ce vendredi lors de son passage éclair à Annecy.

Le président du Département 74 a profité du passage éclair d'Edouard Philippe à la préfecture d'Annecy, avant son déplacement à Chamonix, pour l’interpeller sur le nombre de mineurs non accompagnés exponentiel en Haute-Savoie.
Le président du Département 74 a profité du passage éclair d'Edouard Philippe à la préfecture d'Annecy, avant son déplacement à Chamonix, pour l’interpeller sur le nombre de mineurs non accompagnés exponentiel en Haute-Savoie. - CG74

Annecy, France

Le constat chiffré du conseil départemental de la Haute-Savoie dit toute la problématique : les jeunes étrangers mineurs isolés mis à l'abri par le Département étaient 90 en 2015, ils sont 315 accueillis désormais par les structures de la Haute-Savoie. 

Le dispositif d'accueil des mineurs isolés en totale saturation en Haute-Savoie

Le président Christian Monteil a remis ce vendredi un courrier au Premier ministre, de passage éclair à Annecy avant de participer à une convention médicale à Chamonix. Dans cette lettre il alerte le chef du gouvernement sur la situation de saturation que connait la Haute-Savoie.

"Nous sommes contraints de recourir au réseau hôtelier sur l'ensemble du département pour plus de 65 jeunes avec des conditions de suivi particulièrement complexes", écrit Christian Monteil dans son courrier au Premier ministre. Le président demande l'aide de l'Etat, notamment sur l'évaluation de la minorité des jeunes pris en charge, et une mobilisation de la Police de l'Air et des Frontières pour réduire les délais de vérification des documents.

Christian Monteil se dit prêt à aller plus loin si l'Etat prend des engagements clairs.

Pour autant, Christian Monteil ne manifeste pas de volonté de se décharger de cette responsabilité: "Nous assumons nos responsabilités, nous l'avons prouvé, écrit le président du Département. Nous sommes prêts à aller plus loin en envisageant une prise en charge plus durable avec un accompagnement toujours plus qualitatif vers l'insertion et l'emploi". Mais la condition est claire: il faut des engagements de l'Etat en retour.

Les départements ont l'obligation légale de "mettre à l'abri" tous les mineurs isolés qui sont sur son territoire. Or certains élus, notamment la présidente du CD des Bouches-du-Rhône, ont fait savoir depuis le début de l'année qu'ils n'avaient plus les capacités financières d'accueillir les mineurs isolés étrangers arrivant sur leur territoire, et dépit des condamnations par les tribunaux administratifs.