Société

Haute-Savoie : nouveau pic de pollution, nouvelles mesures d’interdiction

Par Richard Vivion, France Bleu Pays de Savoie lundi 23 janvier 2017 à 22:35

Nouvelle épisode de pollution aux particules fines dans la vallée de l'Arve.
Nouvelle épisode de pollution aux particules fines dans la vallée de l'Arve. © Maxppp -

Un nouvel épisode de pollution aux particules fines touche la vallée de l’Arve mais aussi les agglomérations, comme celle d'Annecy. La préfecture a décidé de mettre en place la circulation alternée de certains camions dans la vallée de l’Arve et à Annecy, les bus seront gratuits.

La pollution aux particules fines (PM10) est de retour et avec elle un cortège de mesures censées limiter son impact. Lundi après-midi, le préfet de la Haute-Savoie a décidé de réactiver dans la vallée de l’Arve (41 communes) la circulation alternée pour les camions de plus de 7,5 tonnes immatriculés entre 1996 et 2001 (Euro 2). Les plaques paires auront le droit de rouler les jours pairs et inversement. Pour les plus polluants, les poids-lourd mis en circulation avant 1996 (Euro 0 et Euro 1), ils sont purement et simplement interdits. Mesures applicables à compter de ce mardi, dès 5 heures du matin et qui, selon la préfecture, concernent environ 30 % de la flotte locale (500 véhicules en vallée de l’Arve et 2 000 véhicules en Haute-Savoie).

D’autres secteurs concernés par les restrictions

Mesures sur les installations de combustion de biomasse utilisant les résidus de production (chutes de bois, copeaux) :

  • les installations de combustion de biomasse du secteur du travail du bois, tout comme les chaudières au bois les plus anciennes appartenant aux particuliers, sont de forts contributeurs de la pollution aux particules fines (en hiver, 80% des particules fines sont issues de la combustion de la biomasse).
  • À compter du mardi 24 janvier à 5h, l’utilisation des chaudières biomasse du secteur du travail du bois à des fins de chauffage sera interdite, sauf s’il n’existe aucun moyen alternatif de chauffage sur le site.
  • À compter du mardi 24 janvier à 5h, les opérations de séchage du bois devront être reportées après l’épisode de pollution.

Mesures sur le secteur industriel

  • Des mesures de réductions d'émissions sont prescrites aux plus gros émetteurs industriels au travers d'arrêtés préfectoraux.
La carte des 41 communes de la vallée de l'Arve concernées par les mesures de restriction (Préfecture Haute-Savoie). - Aucun(e)
La carte des 41 communes de la vallée de l'Arve concernées par les mesures de restriction (Préfecture Haute-Savoie). -

L’ARSMB demande le démission des élus de la vallée de l’Arve

Pour les représentants de l’ARSMB (Association pour les Respect du Site du Mont-Blanc), ces mesures sont insuffisantes. Dans un communiqué, elle demande "la fermeture du Tunnel du Mont-Blanc (au moins dans le sens France-Italie) aux T. I. R. et report sur l'Autoroute Ferroviaire Alpine et les autres infrastructures existant en Suisse". Elle souhaite également "l’arrêt immédiat de toute combustion à l'incinérateur du SITOM de Chedde à Passy et la suspension totale de l'activité industrielle de SGL Carbon". L’ARSMB demande également et "au vu de la situation catastrophique actuelle de la qualité de l'air en Vallée de l'Arve (…) la démission avec effet immédiat de tous les 41 conseils municipaux concernés par le PPA Vallée de l'Arve en protestation contre l'inaction de l’État".

  - Aucun(e)
-

A Annecy, gratuité des bus

L’agglomération d’Annecy est également concernée par un pic de pollution aux particules fines. La SIBRA a annoncé hier que la mise en place de la gratuité des bus jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les bus de la SIBRA seront gratuits à compter de ce mardi.  - Maxppp
Les bus de la SIBRA seront gratuits à compter de ce mardi. © Maxppp -

Les joggeurs continuent de courir

"Limiter les efforts physiques intenses", c’est aussi ce que préconisent les autorités en cas de pollution. Une recommandation peu suivit par les amateurs de footing qui continuent de courir autour du lac d’Annecy. "Oui, je sais c’est pollué", reconnait un joggeur qui pour se protéger a remonté son tour de cou jusqu’au-dessus de son nez. "Et on a aussi décidé de courir un peu moins vite", ajoute-t-il. Si dans la vallée de l’Arve, la pollution a suscité une forte mobilisation des populations, sur Annecy, on est très loin de cela. "Il faut dire qu’avec le panorama et le lac, on a beaucoup de mal à se dire que c’est pollué", concède une jeune femme avant de reprendre son footing.

Malgré la pollution, les joggeurs continuent de courir autour du lac d'Annecy.  - Radio France
Malgré la pollution, les joggeurs continuent de courir autour du lac d'Annecy. © Radio France - Richard Vivion