Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Haute-Vienne : Bellac va bientôt se placer sous vidéo protection

-
Par , France Bleu Limousin

D'ici la fin de l'année des caméras vont être installées à Bellac car dans la commune du nord de la Haute-Vienne on constate une augmentation de la petite délinquance. Pas forcément des actes gravissimes mais qui empoisonnent néanmoins la vie des habitants. Un investissement de 130 000 euros.

Les caméras de vidéo protection vont être installés sur prés d'une quinzaine de sites à Bellac
Les caméras de vidéo protection vont être installés sur prés d'une quinzaine de sites à Bellac © Maxppp - Nicolas Vallauri

Bellac, France

Ce sont surtout les actes d'incivilités qui se sont multipliés à Bellac constate la maire de la commune d'environ 4000 habitants Corine Hourcade Hatte mais il y a eu aussi des cambriolages et des agressions de personnes. 

"Il y a eu une demande de la population et des commerces" explique la maire qui reconnait qu'au départ elle n'était pas favorable à la vidéo-protection. Mais "on a eu des tags, des graffitis sur des établissements publics, une détérioration des espaces verts ,des pneus crevés, des intrusions à la piscine, des tribunes dégradées dans le stade et plus grave... des atteintes aux personnes". Bref une multiplication de délits plus ou moins graves qui ont donc conduit le conseil municipal à voter en faveur de la vidéo-protection. 

Une installation des caméras sur prés d'une quinzaine de lieux 

Prés d'une quinzaine de sites vont ainsi être surveillés. Des endroits stratégiques choisis avec le concours de la gendarmerie. "Il y aura notamment des caméras de vidéo protection sur des axes routiers passagers pour repérer les plaques d'immatriculation mais aussi sur des points clés proches des commerces ou à proximité des bâtiments publics qui ont déjà été la cible de dégradations" explique Corine Hourcade Hatte. L'investissement s'élève à plus de 130 000 euros.

Des habitants et des commerçants plutôt favorables

"Nous avons fait une réunion au mois de juin pour informer les habitants, et ce projet de vidéo-protection n'a pas provoqué d'opposition" explique encore la maire de Bellac. Et c'est vrai que quand on interroge certains commerçants comme le buraliste de la rue Thiers François Régent "Il y a beaucoup plus d'incivilités, et pour moi c'est une bonne chose" dit il. Un sentiment partagé par le président de l'association des commerçants du Haut Limousin Nicolas Chambinaud "_C'est un moyen de sécuriser les lieux et de donner confiance aux consommateur_s"

Une vidéo protection plutôt bien accueillie donc mais à condition, tient on à souligner à Bellac qu'elle soit fidèle à son nom : la protection mais pas la surveillance.