Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Haute-Vienne: gilets jaunes des villes et des champs main dans la main pour défendre l'hôpital de Saint-Junien

dimanche 13 janvier 2019 à 17:58 Par Delphine-Marion Boulle, France Bleu Limousin

Ce dimanche, près de 150 gilets jaunes ont défilé dans les rues de Saint-Junien pour la défense de l'hôpital de la ville et plus largement des services publics. Une manifestation à laquelle ont aussi participé des gilets jaunes de Limoges venus soutenir le monde rural.

Ce dimanche, 150 gilets jaunes de Limoges et Saint-Junien ont défilé ensemble pour défendre l'hôpital de Saint-Junien, et, plus largement, le service public dans le milieu rural.
Ce dimanche, 150 gilets jaunes de Limoges et Saint-Junien ont défilé ensemble pour défendre l'hôpital de Saint-Junien, et, plus largement, le service public dans le milieu rural. © Radio France - Delphine-Marion Boulle

Saint-Junien, France

Ce dimanche après-midi les gilets jaunes de Saint-Junien ont défilé dans les rues de la ville pour défendre leur hôpital et plus largement, défendre le service public dans le milieu rural. Une cause défendue aussi par les gilets jaunes plus urbains, ceux de Limoges ont mené une opération escargot pour rejoindre ceux de Saint-Junien et manifester à leurs côtés. Au total près de 150 manifestants ont marché durant plus de deux heures dans les rues de la ville, jusqu'au centre hospitalier

Au départ de Limoges, ce dimanche vers 13h30 il n'était qu'une petite cinquantaine à mener une opération escargot, direction Saint-Junien. Mais sur place, c'est au total près de 150 gilets jaunes qui se sont réunis pour marcher ensemble et défendre le service public dans le milieu rural. 

Les gilets jaunes de Limoges défendent la ruralité 

A l'origine l'idée de manifester vient des gilets jaunes de Saint-Junien mais ils ont été rejoints par des membres des Gilets Jaunes de Haute-Vienne 87, comme Laure "On a répondu à leur appel parce que ça nous tient à coeur. _Aujourd'hui c'est Saint-Junien, demain ce sera peut être Limoges._" explique-t-elle avant de poursuivre "Aujourd'hui je pense que tout est lié et malheureusement la fermeture de certains services va nous obliger à aller toujours plus loin, ça va déplacer des gens donc ca va aussi porter atteinte à l'économie sur le plan local" 

Dans les gilets jaunes limougeauds ont retrouve également Francis pour qui, gilets jaunes des villes et gilets jaunes des champs doivent s'unir pour "lutter contre toutes les inégalités" . Selon lui le retrait des services publics du milieu rural participe à l'agrandissement de certaines inégalités. "Cette manifestation c'est l'exemple, celui de réunir les gilets jaunes de la ville et de toute la Haute-Vienne pour lutter contre ces inégalités." Et pour ce gilet jaune de la première heure, l'union ne peut que faire que la force. " Ce que l'on veut s'est réunir des compétences. Un limougeaud n'a pas les même problèmes qu'un habitant de Saint-Junien !" 

Faire converger les combats , se remobiliser et s'unir dans une bonne ambiance

Et justement parmi les habitants de Saint-Junien en gilet jaune ce dimanche, il y a Daniel qui accueille avec un grand sourire ce soutien venu de la ville. " On est tous victime de ce système où le profit l'emporte sur l'humain. Evidemment ça se ressent peut être plus en milieu rural maisil y a aussi des conséquences en ville donc là dessus comme sur d'autres sujets, une convergence est possible" estime celui qui est venu manifester avec ses enfants. 

Pour Melinda, l'une des chefs de file des gilets jaunes de Saint-Junien, c'est un moment important. "C'est la preuve finale que l'on pouvait apporter, qu'une union est possible. _Aujourd'hui vous avez des gens de tous les groupes, de tous les ronds-points._" et selon la jeune femme cela pourrait aussi permettre de relancer et remobiliser les troupes pour cette nouvelle année. " Il faut voir la bonne ambiance qu'il y a ! Et ça fait du bien, ça donne un bon coup de fouet pour continuer ! " lance-t-elle avec un large sourire. 

Une bonne ambiance sonore à travers la Marseillaise chantée à plusieurs reprises mais aussi les musiques diffusées tout au long de cette marche qui a duré plus de deux heures. Une marche qui s'est achevée par un goûter sur le champs de foire.