Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 54 en orange

Haute-Vienne : ils n'ont pas pu louer leurs châteaux, un coup dur pour entretenir leur patrimoine

-
Par , France Bleu Limousin

Pour les châtelains louer des salles de réception ou ouvrir leurs portes au public c'est souvent une belle rentrée d'argent qui permet d'entretenir leur patrimoine. Mais avec la crise sanitaire tout est tombé à l'eau à commencer par les mariages et en Haute-Vienne certains châtelains le déplorent.

La salle de réception louée pour des mariages au château de Walmath (photo archives)
La salle de réception louée pour des mariages au château de Walmath (photo archives) © Radio France - Françoise Ravanne

A Champagnac-la-Rivière, le château de Brie a été précurseur en Haute-Vienne.  Cela fait 35 ans que les propriétaires louent une salle de réception, mais aussi des chambres d’hôtes et des gîtes dans les anciennes métairies du domaine.  Des animations y sont aussi organisées et le public peut visiter le château les dimanches après midi.  Mais c'est une nécessité pour entretenir ce grand domaine reconnait Roseline Du Manoir "C'est vital pour notre fonctionnement économique... On a la chance d'avoir hérité de quelque chose de très beau mais il faut pouvoir l'entretenir".

Des gîtes restés vides, des mariages reportés ou annulés

Pour Roseline Du Manoir, les conséquences sont très importantes puisque ce printemps , les vacanciers qui avaient réservé des gîtes ont décalé leur venue. "La plupart des mariages ont aussi été reportés et d'autres ont été annulés" explique la fille des propriétaires qui déplore aussi que les travaux d'amélioration entrepris avant la crise soient restés en plan. Mais elle compte sur cet été pour rebondir même si pour elle 2020 sera quasiment une année blanche en terme de trésorerie.

"Tous les fonds récoltés vont directement dans le patrimoine" Charlène Kulunkian au château de Walmath 

Une situation que connait aussi Charlene Kulunkian dans le château de Walmath à Saint-Laurent-les-églises. C'est elle qui s'occupe des locations au sein de la famille de propriétaires. Un château qu'ils avaient racheté dans un état délabré au cours des années 90. Aujourd'hui il peut se visiter en passant par l'office de tourisme d'Ambazac, mais c'est surtout la salle de réception qui permet de faire rentrer des fonds et selon Charlène Kulunkian "Tous les fonds récoltés vont directement dans le patrimoine" explique t-elle "car nous avons toujours des travaux d'entretien à faire et un jardinier pour entretenir le parc". Sauf que 70 % des mariages qui devaient avoir lieu cette année sont repoussés à 2021. Et forcément ça ne correspond pas aux prévisions de trésorerie sur lequel comptait Walmath.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess