Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Hauts-de-Seine : le port du masque reste obligatoire dans les villes

-
Par , France Bleu Paris

Le port du masque reste obligatoire quasiment partout en extérieur dans les Haut-de-Seine sauf dans quelques zones rurales et en forêt. La préfecture des Hauts-de-Seine a publié un nouvel arrêté jeudi, le précédent ayant été jugé illégal.

Le port du masque reste obligatoire quasiment partout dans les Hauts-de-Seine
Le port du masque reste obligatoire quasiment partout dans les Hauts-de-Seine © Radio France - Aurélien Accart

Les anti-masques risquent d'être déçus. Son port reste obligatoire quasiment partout dans les Hauts-de-Seine. La préfecture a publié un nouvel arrêté jeudi après la décision du tribunal administratif de Cergy jugeant illégal le précédent. Désormais le masque est obligatoire dans tout l'espace public à l'exception des zones faiblement urbanisées ainsi que des forêts.

En réalité seules deux villes sont exclues de cette obligation : Vaucresson et Marne-la-Coquette, qui comptent moins de 10 000 habitants. Le port du masque y reste toutefois obligatoire aux abords des écoles et des marchés. En ce qui concerne les forêts, l'obligation est également maintenue les samedis, dimanches et jours fériés. 

Pas de masques obligatoires pour les cyclistes et les sportifs

Autre nouveauté : les personnes pratiquant le vélo ou une autre activité physique ne sont plus tenues de porter le masque. La préfecture se conforme ainsi à la décision du tribunal administratif de Cergy qui considérait cette restriction comme une atteinte aux libertés. Elle n'a toutefois pas suivi totalement le tribunal qui estiment qu'un certain nombre de communes comme Antony, Sceaux, Clamart, Meudon, Sèvres ou encore Chaville ne relevaient pas de zones à forte densité. 

Dans l'arrêté, la préfecture rappelle de son côté que la densité de population est "particulièrement élevée" dans les Hauts-de Seine (elle représente 78 fois la densité de la France métropolitaine et 9 fois la densité de l’Île-de-France). Et compte tenu de nombreuses zones de concentration de population  comme le quartier de La Défense ou le port de Gennevilliers), "les règles de distanciation physique ne peuvent être garanties sur la voie publique et dans les lieux ouverts au public".

La préfecture a donc préféré maintenir largement l'obligation du port du masque pour ralentir la circulation du virus dans ce département classé rouge. Le taux d'incidence de l'épidémie a doublé en un mois, rappelle-t-elle

Choix de la station

À venir dansDanssecondess