Société

À Haux, petite commune de Gironde, la tradition des voeux de la mairie perdure

Par Pauline Pennanec'h, France Bleu Gironde mardi 12 janvier 2016 à 7:22

Nathalie Aubin, maire de Haux, commune de 800 habitants
Nathalie Aubin, maire de Haux, commune de 800 habitants © Radio France - Pauline Pennanec'h

Les petites communes de Gironde continuent à présenter leur voeux. Une occasion de se rassembler, de se retrouver et même pour certains de se connaître. La maire de Haux, 800 habitants, a présenté les siens samedi 9 janvier.

La maire de Haux, en Gironde, a présenté ses vœux aux Hauxois en ce début d'année 2016. Le discours est écrit, bien préparé. Mais au pupitre, Madame le Maire s'y perd un petit peu : "J'ai sauté une phrase je crois !". Elle fait rire l'assistance : l'ambiance reste bon enfant. Nathalie Aubin tient surtout à présenter les petites mains de sa commune.

Mais on aurait tendance à croire que dans ce village de 800 habitants tout le monde se connait. Car ici on dit bonjour au facteur, on fait la bise aux élus. Alors présenter ses vœux, c'est surtout pour se retrouver autour d'un verre et de souhaiter le bien vivre ensemble. C'était une première pour Nathalie Aubin, élue depuis huit mois : "C'est la tradition, on se fait aussi la promesse d'être plus attentif à l'autre" explique le maire.

Cinquante nouveaux habitants accueillis

Dans l'assemblée, on reconnait ses voisins, mais on y voit aussi des petits nouveaux. Geneviève, jeune retraitée, vient de poser bagages à Haux : "J'ai reçu un papier très agréable à lire pour accueillir les nouveaux habitants. Je trouvais très important de venir participer, ça fait du bien de ne pas se sentir isolé" se réjouit-elle.

Et puis les anciens, comme Marie Cécile, âgée de 75 ans. Cela fait trente-sept ans qu'elle habite ici : "C'est l'occasion de se rencontrer, de connaître la municipalité".

"L'hiver, l'isolement est total pour certains !"

Mais finalement, la question qu'on se pose : est-ce qu'on se connait tous à Haux ? Pas forcément, car "Haux est construit d'une telle manière qu'on ne se connaît pas. Il y a des hameaux, mais il n'y a pas de point de ralliement. On connait ses voisins, mais c'est tout !" raconte l'habitante.

Dans la ruralité, on est assez loin les uns des autres explique Virginie : "L'hiver, l'isolement est total pour certains ! Donc on se croise dans des petites manifestations comme les vœux ou Noël".

Et on parle déjà du prochain rendez-vous pour trinquer tous ensemble : c'est l'omelette hauxoise du 1er avril, événement qui attire plus de 1.000 personnes.

Les vœux de la mairie de Haux, une tradition qui perdure - Reportage