Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

IMAGES - Heillecourt : des riverains mobilisés contre un projet d'antenne de téléphonie

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Malgré la chaleur, une cinquantaine de personnes se sont mobilisées ce samedi matin à Heillecourt. Ces riverains protestent contre un projet d'antenne de téléphonie et ont décidé de déposer un recours.

Une cinquantaine de personnes se sont rassemblées ce samedi 29 juin à Heillecourt pour protester contre un projet d'antenne de téléphonie.
Une cinquantaine de personnes se sont rassemblées ce samedi 29 juin à Heillecourt pour protester contre un projet d'antenne de téléphonie. © Radio France - Wyloën Munhoz-Boillot

Heillecourt, France

Une cinquantaine de personnes se sont rassemblées ce samedi 29 juin à Heillecourt pour protester contre un projet d'antenne de téléphonie. Un projet validé par le maire, mais contesté par les habitants qui l'ont découvert un peu par hasard. "On a appris lors d'une réunion de copropriétaires qu'un projet d'antenne de téléphonie mobile de 42 mètres avait été signé par le maire. A partir de ce moment-là, on a été très inquiet, car qui dit antenne, dit risques pour la santé", explique Patrick Andriot. 

Une cinquantaine de personnes se sont rassemblées ce samedi 29 juin à Heillecourt pour protester contre un projet d'antenne de téléphonie.  - Radio France
Une cinquantaine de personnes se sont rassemblées ce samedi 29 juin à Heillecourt pour protester contre un projet d'antenne de téléphonie. © Radio France - Wyloën Munhoz-Boillot
Un pylône téléphonique de 42 mètres de haut doit voir le jour dans la commune de Heillecourt - Radio France
Un pylône téléphonique de 42 mètres de haut doit voir le jour dans la commune de Heillecourt © Radio France - Wyloën Munhoz-Boillot

Les riverains ont lancé une pétition et déposé un recours

Ce riverain de la commune voisine de Jarville et sa femme ont donc lancé une pétition pour tenter de stopper le projet. "Les autres riverains n'étaient pas du tout au courant de la chose", raconte-t-il, Et on s'est très vite rendu compte que si on voulait stopper le projet, il fallait agir vite. Les habitants ont donc déposé un recours gracieux à la mairie pour pouvoir prolonger de deux mois le délai pour pouvoir réagir.

Les riverains ont lancé une pétition pour tenter de stopper le projet.  - Radio France
Les riverains ont lancé une pétition pour tenter de stopper le projet. © Radio France - Wyloën Munhoz-Boillot
Ces riverains protestent contre le projet d'antenne de téléphonie et ont décidé de déposer un recours. - Radio France
Ces riverains protestent contre le projet d'antenne de téléphonie et ont décidé de déposer un recours. © Radio France - Wyloën Munhoz-Boillot

SFR accepte de réduire la hauteur du pylône à 30 mètres, assure le maire

Les riverains reprochent au maire de ne pas avoir respecté la phase de concertation prévue par la loi et demandent une implantation de l'antenne à au moins 500 mètres des habitations. Or, "la loi précise simplement qu'il ne doit pas y avoir de crèches ou d'écoles dans un rayon de 100 mètres. Les habitations ne sont donc pas concernées par cette réglementation", assure le Didier Sartelet, le maire d'Heillecourt. Face au vent de contestation, l'élu a demandé à SFR, l'opérateur en charge de l'installation de l'antenne, d'apporter des modifications au projet. _"SFR m'a répondu qu'ils acceptaient de réduire la hauteur du pylône de 40 à 30 mètres et qu'ils feraient des efforts pour l'intégrer dans le paysage, par exemple en le peignant en vert", expliqu_e-t-il.

Si l'opérateur accepte de passer par un nouveau permis de construire pour effectuer ces modifications, le maire assure qu'il procédera cette fois à la phase de concertation avec les riverains. En attendant, ces derniers continuent de se mobiliser. Leur pétition a déjà recueilli plus de 300 signatures.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu