Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Herblay-sur Seine : la permanence de la députée LREM Cécile Rilhac a été taguée

-
Par , , France Bleu Paris, France Bleu

La députée LREM Cécile Rilhac a découvert des tags ce mercredi matin sur les murs de sa permanence à Herblay-sur-Seine (Val-d'Oise). C'est la onzième permanence dégradée en quelques jours en France.

Le mur de la permanence de Cécile Rilhac a été tagué
Le mur de la permanence de Cécile Rilhac a été tagué - Cécile Rilhac

Herblay, France

La permanence de la députée du Val-d'Oise Cécile Rilhac n'a pas échappé aux tags. Dans la nuit de mardi à mercredi, les murs et les fenêtres de son local situé à Herblay-sur-Seine ont été dégradés. 

Les vandales ont écrit : "LREMERDE" et "RIC". Le RIC, référendum d'initiative citoyenne était devenu la principale revendication des Gilets jaunes en automne dernier mais, pour l'instant, on ne sait pas s'ils sont à l'origine de ces tags.

C'est la onzième permanence dégradée en quelques jours en France.

"Autant de bêtises me consternent" - Cécile Rilhac

La députée a vivement réagi sur twitter ce mercredi. Elle a indiqué que ces tags portaient aussi préjudice aux commerçants qui occupent les même locaux qu'elle. "Nous, à la République en marche, nous ne céderons à aucune menace" ajoute la députée.  Pourquoi est-elle si persuadée qu'il s'agit de Gilets jaunes " ? "Mais à cause de l'inscription RIC, leur principale revendication. Rien en revanche sur le CETA" (Ndlr : l'accord de libre échange entre la France et le Canada qui a provoqué la colère de nombreux agriculteurs).  Cécile Rilhac admet quand même que des vandales aient pu profiter du climat actuel contre les élus LREM pour cibler sa permanence, sans être Gilets jaunes "C'est vrai que c'est une possibilité, parce que chez de toute manière j'ai toujours entretenu un dialogue avec toutes les formes d'opposition, et reçu des courriers signés de Gilets jaunes auxquels j'ai toujours répondu(...)  Je n'avais jamais eu aucune dégradation, même pendant les manifestations de Gilets Jaunes". 

Naïma Moutchou, autre député LREM du Val-d'Oise, a soutenu sa collègue sur le réseau social. D'autres marcheurs du département se sont montrés solidaires.