Société

Héricourt: une webradio au lycée Aragon pour la semaine de la presse et des médias

Par Rebecca Gil, France Bleu Belfort-Montbéliard samedi 28 mars 2015 à 7:00

Une webradio au lycée Aragon d'Héricourt

Cette semaine, les médias étaient à l'honneur à l'école à l'occasion de la 26ème édition de la semaine de la presse et des médias. Une manière ludique pour les professeurs d'aider les élèves à comprendre le système des médias, à former leur jugement critique et à développer leur goût pour l’actualité.

Cette semaine, plusieurs écoles, collèges et lycées en France organisaient des actions autour de la thématique des médias , à l’occasion de la semaine de la presse et des médias. Au lycée Aragon d’Héricourt, les professeurs ont fait le choix depuis deux ans de mettre en avant ce thème tout au long de l’année par la création d’une webradio.

Les élèves se réunissent régulièrement autour d’émissions, d’interviews, ou de débats qu’ils animent autour de sujets aussi divers et variés que les énergies renouvelables, la place des Roms en France, l’augmentation du SMIC ou encore la fermeture de la centrale Fessenheim.

Une façon pour les professeurs d’aborder leurs différentes disciplines de façon ludique et pédagogique à travers la radio. C’est ce qu’explique Mickaël Porte, professeur documentaliste, responsable du projet.

"C’est une manière pour nous de les faire en quelque sorte sortir du lycée et prendre conscience du monde qui les entoure. C’est aussi une façon de les faire réfléchir autrement, d’envisager la multiplicité des réponses, des arguments et contre-arguments."

Webradio semaine presse et médias SON

 

Animer un débat, pas si facile que cela…

Cette semaine, les élèves ont planché sur cette question : "comment nourrir 9 milliards d’habitants dans le monde?" Tout un programme pour des élèves de seconde qui n’ont pas l’habitude de réfléchir à des sujets aussi complexes. C’est le cas de Mohamed : "ce n’est pas un sujet que l’on maîtrise vraiment, et cela se ressent lors de la réécoute. On n’improvise pas, on lit un texte, et cela s’entend."

BOB 2 webradio

 

Une préparation intense

Les professeurs choisissent eux-mêmes les thèmes abordés, et fournissent toute une documentation aux élèves qui doivent alors faire un travail de recherche pour dégager les différents points de vue et les arguments qui pourront s’opposer. Il y a donc tout un travail de préparation en amont, avant la mise en commun des idées pour la construction du débat en lui-même.

 

BOB 1 webradio

Animer le débat, un exercice compliqué

L’étape la plus stimulante est sans doute celle du débat , mais peut-être la plus difficile à gérer pour les élèves. Entre bafouillages, oubli d’un mot et peur du regard des autres, ce n’est parfois pas facile de gérer son stress, mais heureusement pour les plus timides comme Marion, ce n’est pas du direct.

"Cela donne parfois lieu à des situations chaotiques : lorsque l’on oublie une phrase, cela perturbe la personne qui est en face et l’on est obligés de recommencer."

**

BOB 1 semaine presse et médias

En définitive, les élèves n’en retirent que du positif. Cela développe leur expression orale qui n’est pas forcément mise en avant au sein des autres cours, et globalement c’est pour eux une expérience enrichissante qui peut leur servir pour la suite, notamment pour la préparation d’un entretien.

 

Un travail qu'ils espèrent récompensé

Les élèves et leurs professeurs comptent participer à la journée du direct en novembre prochain, journée évènement organisée notamment par le Ministère de l’éducation nationale et le Centre de Liaison de l’Enseignement des Médias et de l’Information (le CLEMI) ; une prochaine étape qui leur permettra d’exposer et mettre à l’honneur le travail médiatique effectué tout au long de ces deux années.

Partager sur :