Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Obsèques d'André Daguin : les Gersois et le monde de la gastronomie vont lui dire "Merci"

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu Gascogne

Auch, le Gers et toute la Gascogne rendent hommage à André Daguin. Les obsèques de l'ancien chef étoilé de l'hôtel de France seront célébrées lundi 9 décembre à 14 heures, en la cathédrale Sainte-Marie d'Auch.

André Daguin laisse un grand vide aux Marché aux Herbes d'Auch.
André Daguin laisse un grand vide aux Marché aux Herbes d'Auch. © Radio France - SM

Auch, France

On attend beaucoup d’étoiles dans le Gers, à Auch, ce lundi. Des dizaines de chefs du sud-ouest viendront rendre hommage à André Daguin. A commencer par le landais Michel Guérard, chef étoilé du pré d’Eugénie à Eugénie-Les Bains, qui dira quelques mots pour le chef auscitain lors des obsèques à la cathédrale. 

Julien Becoye et Yvan sur le marché aux herbes.  - Radio France
Julien Becoye et Yvan sur le marché aux herbes. © Radio France - SM

« Mon père m’a transmis la valeur du bien manger  »

Invité de France Bleu Occitanie, Arnaud Daguin parle de l’héritage commun avec son père le chef étoilé André Daguin, dont les obsèques ont lieu ce 9 Décembre en la cathédrale Sainte-Marie d'Auch

Nous avons en commun la valeur des produits, la gourmandise comme voix de survie pour notre espèce, pour les générations qui viennent

Un vide au Marché aux Herbes 

Une cérémonie où seront présents sans doute aussi beaucoup de gersois anonymes. Car tous s’accordent à dire qu’André Daguin a énormément fait pour la renommée du département. C’est"lui qui a créé l’industrie du canard" affirme simplement un des vendeurs du marché aux herbes. Yvan vend du raisin depuis toujours sur le marché d’Auch. Le vieux monsieur raconte les larmes aux yeux, les magnifiques livres d’André Daguin, "ses repas en Amérique" ou encore "le président de Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (UMIH). Quand je le voyais à la télé, je disais, c’est mon client. C’est un irremplaçable. C’est une page d’histoire qui se tourne.

L'Hôtel de France qu'il a tenu jusqu'en 1997.   - Radio France
L'Hôtel de France qu'il a tenu jusqu'en 1997. © Radio France - SM

Militant du bien manger 

Les vendeurs évoquent ce qui restera aussi de lui. La TVA à 5 ,5% pour la restauration, ses livres sur la cuisine du sud-ouest. Mais ce qui prime c’est le militant du bien manger. "Il savait choisir les meilleurs produits sur les étales."disent les maraîcher et le poissonnier. Et tous confient à Ariane, sa fille chef à New-York, la mission de défendre maintenant les produits gascons 

"Merci"... le mot répété sur les cahiers d'hommages.   - Radio France
"Merci"... le mot répété sur les cahiers d'hommages. © Radio France - SM

Hommage également à l’hôtel de France 

Vincent Casassus a repris l’hôtel de France il y a 10 ans maintenant. Un restaurant où vont se réunir beaucoup de chef ce lundi après l’hommage au chef auscitain. Une photo immense d’André Daguin éclaire déjà le hall du restaurant. qu'il a tenu jusqu'en 1997. Un livre de condoléances a été, comme à la mairie, installé avec le mot "merci" qui revient sans cesse.

Et c’est que pense aussi Vincent Casassus : "Je lui dirais merci. Il a apporté beaucoup au Gers, à la Gascogne, à la profession en général et à la cuisine française. Il a toujours pris soin de s’entourer de cuisiniers, de mettre tout le monde en avant en avant et d’être unis. C’est lui qui nous a permis d’être ici. Il ne nous a jamais imposé quoi que ce soit. Il nous soutenait. Garantir que l’hôtel de France reste une belle maison avec de la vie et du monde… c’est surtout ça son héritage principal."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu