Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Nous ne cèderons ni à la peur ni à la haine" : l'hommage de François Hollande aux victimes des attentats du 13 novembre

-
Par , , France Bleu Paris
Paris, France

Dans son discours, vendredi, en hommage aux victimes des attentats du 13 novembre à Paris, le président François Hollande a promis "solennellement" que tout sera fait pour détruire l'Etat Islamique. C’est la première fois qu’un hommage militaire est rendu à des civils aux Invalides.

Hommage solennel aux Invalides
Hommage solennel aux Invalides © Maxppp

Un hommage militaire a  été rendu ce vendredi aux Invalides aux 130 morts, victimes des attentats à Paris le 13 novembre 2015. La cérémonie a été "sobre, solennelle et grave". Elle a débuté à 10h30. Après l'interprétation par Nolween Leroy, Yael Naim et Camélia Jordana d'une chanson de Jacques Brel "Quand on n'a que l'amour" puis de "Perlimpinpin" de Barbara chanté par la cantatrice Natalie Dessay, les prénoms, noms et âges des 130 victimes ont été égrenés. Puis François Hollande a pris la parole. Il a rendu hommage aux personnes décédées et blessées. Il a aussi salué tous ceux qui se sont mobilisés après les attentats.

Le président a dénoncé "une horde d'assassins"ayant agi "au nom d'une cause folle et d'un Dieu trahi". Il a promis "solennellement" de tout faire pour "détruire l'armée des fanatiques qui ont commis ces crimes". "La France restera elle-même, telle que les disparus l'avaient aimée et telle qu'ils auraient voulu qu'elle demeure". 

Face aux familles et aux blessés, il a affirmé : "Nous rassemblerons nos forces pour apaiser les douleurs. Et après avoir enterré les morts il nous reviendra de réparer les vivants". 

"Nous ne cèderons ni à la peur ni à la haine" a ajouté le président de la République. " La génération (victime des attentats) est aujourd'hui devenue le visage de la France." Face aux terroristes "nous multiplierons les chansons, les concerts, les spectacles, nous continuerons à aller dans les stades."

Qui était présent

En tout, plus de 2.000 personnes ont assisté à la cérémonie aux Invalides. Les invités étaient installés sur une longue scène qui avait été montée dans la cour d’honneur. Le président de la République, François Hollande, se tenait devant un pupitre. Face à lui, il y avait un millier de personnes, les familles des victimes, les blessés, le personnel soignant et de nombreux hommes et femmes politiques. Le président de l’Assemblée nationale et celui du Sénat étaient là, ainsi que les membres du gouvernement au grand complet.

Marine Le Pen, et Florian Philippot étaient présents. Le Front National n’avait pas voulu participer à la marche du 11 janvier 2015 suite aux attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Casher.

Aucun cercueil n'était exposé. Pour soutenir ceux pour qui cette cérémonie sera une épreuve, les agents de la cellule d’aide aux victimes du Quai d’Orsay étaient mobilisés.

Près de 300 journalistes ont rendu compte de cet évènement. Les grands médias étrangers comme CNN ou la BBC r  ont retransmis la cérémonie.

A 09h30 la Garde républicaine est en place dans la cour des Invalides
A 09h30 la Garde républicaine est en place dans la cour des Invalides © Radio France - Emilie Defay

La France en bleu blanc rouge

La France devrait être en bleu blanc rouge ce vendredi. Beaucoup de fenêtres et de façades devraient être pavoisées aux couleurs de la France. L’appel de François Hollande qui a demandé à tous les Français de mettre un drapeau devant chez eux ce vendredi a été unanimement salué. Les vendeurs de drapeaux ont été dévalisés jeudi. Certains ont rapidement été en rupture de stock. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess