Société

Hommage à Hervé Gourdel : quand le FN dérape à Nantes

Par Pascal Roche, France Bleu Loire Océan samedi 27 septembre 2014 à 15:03 Mis à jour le samedi 27 septembre 2014 à 17:45

Le logo du Front National
Le logo du Front National © Radio France

L'hommage à Hervé Gourdel, ce Français assassiné en Algérie, a tourné court vendredi soir à Nantes. Des membres du Front National s'en sont pris violemment à des militants communistes traités de "crevures".

Ce n'est pas un militant de base au Front National, Christian Bouchet est secrétaire départemental adjoint et porte-parole du parti en Loire Atlantique et il était tête de liste aux dernières élections municipales à Nantes. Vendredi soir, devant la mairie où environ 70 personnes étaient réunies pour un hommage à Hervé Gourdel, il a insulté des militants communistes avec des mots d'une rare violence . Ces militants lui demandaient d'ôter une banderole des grilles de l'Hôtel de Ville sur laquelle il y avait écrit "Hervé Gourdel, encore une victime du terrorisme islamiste" , une formule jugée choquante et inopportune par la plupart des participants à cet hommage.

Le FN assume ses propos

Les esprits s'échauffent rapidement, pour faire diversion Yannick Guin, un ancien adjoint au maire de Nantes demande une minute de silence à laquelle il ne convie pas les militants frontistes. Ces derniers en profitent donc pour perturber l'hommage silencieux en lançant des insultes.

Christian Bouchet aux militants communistes : "Qu'ils la ferment, qu'ils retournent dans les poubelles de l'Histoire"

Au micro de France Bleu Loire Océan, Christian Bouchet assume totalement ses propos. Quand notre reporteur lui rappelle que la famille d'Hervé Gourdel a appelé à la retenue lors des cérémonies d'hommage, le porte parole local du FN répond : "eh bien écoutez, il ne fallait pas y mettre ces crevures du PC " . C'est la première fois à Nantes qu'un responsable départemental du Front National se livre ainsi à un tel dérapage sur la voie publique.

Christian Bouchet, un des responsables FN 44 insulte des militants communistes

Partager sur :