Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Hommage Jacques Hamel : un millier de personnes à la cathédrale de Strasbourg

vendredi 29 juillet 2016 à 18:01 Par Sophie Cambra, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

Ce vendredi, près de 1.000 personnes ont assisté à la messe diocésaine présidée par Mgr Grallet en mémoire du père Jacques Hamel, assassiné à Saint-Etienne-du-Rouvray en début de semaine.

Près d'un millier de personnes à la cathédrale de Strasbourg pour la messe en mémoire au père Hamel
Près d'un millier de personnes à la cathédrale de Strasbourg pour la messe en mémoire au père Hamel © Radio France - Sophie Cambra

Strasbourg, France

Le sermon de l'Archevêque de Strasbourg, Monseigneur Grallet a été partagé par tous les fidèles présents: "iI n'y aura pas de guerre de religion". Marthe, une fidèle de la cathédrale partage cette idée. "Je respecte toutes les croyances et si déjà on se respecte c'est comme une religion". Quelques rangées de sièges plus loin, certains assistaient à la première messe de leur vie dans cette cathédrale bondée. C'est le cas de Zerafria Abdelhakim de l'association musulmane Ahmadiyya. "On a raccourci notre prière ce midi pour venir à la cathédrale et assister à ce moment de fraternité". Des scènes de fraternité comme celle là devraient se reproduire ce dimanche pour la messe. Les évêques de France invitent les musulmans à rentrer dans l'église la plus proche de chez eux en réponse à la division menée par les terroristes.